Déjeuner de presse offert aux journalistes animateurs en langue : Le DG d’EDG dit tout aux hommes de médias

1 month ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Dans le cadre de la progression de sa stratégie, EDG, électricité de Guinée a offert un déjeuner de presse aux journalistes animateurs d’émissions en langue ce vendredi à Conakry. Lors de cette rencontre, le directeur général d’EDG a expliqué les raisons de l’augmentation des couts des factures et leur responsabilité en cas d’incendie dans les foyers.

Chaque année, l’Etat guinéen subventionne l’électricité à hauteur de 3mille 500milliards de FG pour 650mille clients. Dans sa nouvelle stratégie, EDG veut réduire cette subvention, sécuriser les recettes et entre autres renforcer les capacités du personnel. C’est dans ce cadre que cette rencontre avec les journalistes animateurs en langue se tient. Bangaly Matty est le directeur général d’EDG. « Ceci est la continuation de ce que nous avons commencé il y’a un certain moment. Ça a commencé par une rencontre avec beaucoup de groupement de personnes, la société dans sa globalité, on a organisé la semaine de l’électricité qui a duré une dizaine de jour et après, il y’a environ deux semaines, nous avons rencontré un premier groupe de presse et aujourd’hui c’est la presse de la lange nationale pour expliquer plusieurs aspects liés à la desserte de l’électricité mais aussi les questions relatives à la finance notamment les tarifs d’électricité, l’importance de l’économie d’Energie» explique-t-il.

Ces derniers mois, plusieurs consommateurs ont accusé EDG d’avoir augmenté délibérément les frais de leurs factures. Ce que rejette son directeur général. « On a un système beaucoup plus rigoureux par rapport à avant. On a procédé à la pose massive de compteurs à quelques endroits. On continue sur cette initiative. Ça c’est un et au second, on a beaucoup plus de rigueur par le déploiement d’un logiciel qui nous permet de facturer de manière beaucoup plus inclusive qu’avant » ajoute Bangaly Matty.

Les incendies dans sont récurrents dans les foyers surtout à Conakry. Concernant la responsabilité des fournisseurs du courant électrique, Bangaly Matty indique. « Quand un concitoyen subi un sinistre, cela ne nous laisse pas indifférent. Mais ceci dit, EDG sa responsabilité s’arrête à la porte. Nous n’entrons pas dans les maisons, nous n’avons pas la responsabilité du type de matériels utilisés pour faire les installations encore moins les types d’équipements utilisés pour les besoins de service des individus » mentionne le directeur général d’EDG.

L’engorgement des postes notamment en haute Banlieue est l’autre difficulté évoqué par le directeur de l’EDG. Il rassure la population qu’ils sont sur des projets importants pour relever ce défi.

MLT, guineetimes.com    

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap