Déguerpissement : Le CNRD réveille les vieux démons

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Dans un communiqué, le CNRD (Comité rational du rassemblement pour le développement), a dit avoir « constaté avec regret, malgré les récents efforts consentis pour la libération des voies et espaces publics d’encombrants physiques dans la ville de Conakry, les mêmes espaces sont encore réinvestis par des occupations et installations anarchiques qui causent des dommages aux usagers dans la circulation, augmentent les risques d’insécurité et ternissent l’image de la ville ».

Les nouvelles autorités reviennent à la charge pour demander aux populations de ne pas occuper à nouveau les bordures de la route, ce qui est normal. Seulement voilà, les casseurs n’ont pas de limite. A chaque fois qu’ils passent, les citoyens  sont en larmes. Dans la matinée de ce mercredi au carrefour Constantin(Matam) et au quartier Kameroun, les habitants se sont révoltés contre les agents casseurs accompagnés des forces de l’ordre. Le même déguerpissement a continué au quartier Camayenne où précédemment les gens avaient été chassés. Quand on annonce le déguerpissement, c’est réveillé les vieux démons. Parce que de nombreux citoyens se débrouillent dans la rue pour gagner leur quotidien. Les Guinéens sont traumatisés surtout quand on se rappelle la violence avec laquelle s’est passée la casse des hangars et maisons des gens. Le CNRD doit éviter de reproduire les erreurs du passé, rester strictement dans le cadre de la libération des espaces publics.

Le déguerpissement au mois de mars dernier pendant le règne du prési Alpha Grimpeur a fait beaucoup de bruit dans la cité. Il avait même viré au règlement de compte dans certains cas. L’ampleur des dégâts avait amené  Ibrahima Kassory Fofana, premier ministre de l’époque à dire qu’il ne savait pas qui a donné l’ordre de casser.

Ibn Adama  

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap