Dégèle plusieurs comptes bancaires : le gouverneur de la Banque centrale donne les raisons

1 month ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Peu de temps après son avènement au pouvoir, le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), avec à sa tête le colonel Mamadi Doumbouya, a décidé de procéder au gel temporaire des opérations de retrait sur des comptes bancaires de l’administration publique. La mesure visait les comptes bancaires des établissements publics à caractère administratif et commercial, des départements ministériels, de la présidence de la République ainsi que ceux de programmes et projets d’initiatives présidentielles. Face à la presse samedi, le gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG), Louncény Nabé, a évoqué les raisons qui ont poussé le CNRD à dégeler ces comptes. « Le gel concerne les comptes qui obéissent aux règles du budget de l’Etat. Le but, c’était de faire en sorte que les nouvelles autorités aient une vue d’ensemble de la situation au moment où un changement radical a été opéré dans notre pays. Dans la perspective de la formation du nouveau gouvernement, c’était pour que les ministres puissent trouver une situation leur permettant de remplir les fonctions qu’ils sont appelés à remplir. Le CNRD a été amené à prendre des mesures de souplesse. Cela a concerné les salaires des travailleurs de la fonction publique. Les fonctionnaires ont été intégralement payés et n’ont pas été impactés par ce gèle. Il y a aussi des dépenses urgentes à faire notamment l’ouverture des classes. Pour les secteurs éducatifs, un certain nombre de dépenses ont été identifiées, examinées et validées. Ces dépenses ont fait l’objet de paiement. La nécessité pour les autres administrations de fonctionner a été prise en compte particulièrement au niveau de l’administration locale. Les comptes des gouvernorats et communes ont été dégelés. Pour tenir compte de la nécessité de la riposte à la crise sanitaire qui sévit dans notre pays, les dépenses concernant la santé ont fait l’objet de dégel. La deuxième catégorie concerne les entités publiques et parapubliques. Les comptes des établissements à caractère administratif, les établissements publics à caractère industriel et commercial qui ont leurs comptes à la Banque centrale pour certains, au dépôt du trésor pour d’autres, ont été également dégelés. Les établissements dont le fonctionnement ne saura souffrir de rupture ont bénéficié d’un dégel total. Pour la plupart, les comptes ont été dégelés pour faire face aux salaires uniquement. Nous avons constaté que les salaires ont été payés. Pour l’ouverture des classes, cela était nécessaire. Mais il a été constaté que certains établissements dont les comptes ont fait l’objet de dégel total, ont fait beaucoup de retrait. A ce stade-là, on ne peut pas dire qu’il y a eu des détournements. Mais le CNRD dit que chacun doit pouvoir justifier les mouvements et soldes auxquels nous sommes rendus aujourd’hui. C’est ce qui a entrainé les séances d’entretiens avec un certain nombre de responsables de ces entités il y a deux jours. Les comptes qui ont été dégelés ont des comptes des entités publiques et parapubliques majoritaires pour les salaires afin que les niveaux de vie ne soient pas affectés par le gèle » a-t-il expliqué.

La rédaction 

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap