Déferlement humain vers Gaoual : des milliers de mineurs bloqués à Labé...

4 days ago 15

LABE- Ils sont des milliers, ces mineurs qui ne sont pas encore arrivés,  à leur destination, la zone aurifère nouvellement découverte à Gaoual. 

Après l'annonce de la fermeture de la mine, mardi soir, par le gouverneur de Labé, tous les accès menant vers Gaoual ont été bloqués alors beaucoup étaient en cours de route. 

Dans la ville de Labé déjà certains, ont été  refoulés  à partir du camp Elhadj Oumar alors qu'ils comptaient rallier Gaoual cette nuit, a constaté Africaguinee.com 

"Nous étions déjà au niveau du camp quand les agents nous ont dit de rentrer à  Labé parce que ils ont reçu l'ordre de bloquer le passage . Donc, nous retournons. Nous partions vendre des œufs dans les mines mais on retourne déjà. C'est une déception totale pour tous", explique un distributeur de produits agricoles.

Le rond-point Tinkisso est plein craqué depuis 3 jours. Des véhicules arrivés mardi dans la journée sont stationnés de part et d'autre de la route  en provenance de la Haute-Guinee. 

Amadou Cissé est du lot. Il témoigne : "Nous venons d'arriver ici. C'est à l'instant même qu'on nous dit  que la route est fermée , nous attendons la suite d'ici le matin. C'est regrettable sinon nous allons au travail, rien d'autre. Nous avons traversé  tout le pays jusqu'ici", regrette t-il .

Au camp Elhadj Oumar , des postes de contrôle sont déjà érigés par l'armée et des gendarmes pour barrer la route aux candidats à la migration. 

La circulation a été complètement bloquée.  Même des habitants qui résident au quartier Nadhel, dans la périphérique de la ville, ont peiné à regagner leur domicile. Des cordons filtrant ont été érigés par les forces de défense et de sécurité. 

Une source sécuritaire nous a confié  que cette mesure vise à mettre en application les nouvelles décisions des autorités régionales. 

Du côté de Mamou, le gouverneur Amadou Oury Lemy Diallo a confié  que personne n'a été bloqué dans sa zone.

"C'est un flux qui continue sur Labe, nous n'avons pas été alertés. Nous les voyons passer. Nous n'avons pas reçu des instructions de les bloquer. Pour le moment il n' y a pas de blocage à  Mamou",  précise le Gouverneur de Mamou.

A suivre…

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com 

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap