Débâcle du Syli face au Rwanda : ‘’on doit tous être à fond derrière notre équipe…’’ (Lucien Guilao)

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Print Friendly, PDF & Email

En stage de préparation au Rwanda, le Syli national de Guinée a été battu ce lundi 3 janvier en match amical par le pays hôte (Rwanda) sur le score de 3 buts à 0. Ce, à moins d’une semaine du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun.

Interrogé sur la question, l’ancien international guinéen, par ailleurs porte-parole du comité national de soutien au Syli, Lucien Beindou Guilao a fait une lecture ‘’objective’’ que nous vous proposons. Lisez !

Mediaguinee : Avec la débâcle du syli national face au rwandais, pensez-vous qu´il est toujours nécessaire de mobiliser des fonds pour cette équipe ?

Lucien Guilao : Il faut que l´opinion publique sache que le budget alloué au Syli national est déjà bouclé et pris en charge par l´Etat. Les sommes que nous collectons ne servent pas à payer les primes des joueurs, les frais d´hôtel ou de transport. Elles servent à mobiliser les jeunes Guinéens autour de leur équipe, par l´installation des FANs zones dans des quartiers pauvres pour permettre aux jeunes défavorisés d´être connectés avec leur équipe pendant tout le temps qu´elle sera dans la compétition. Installer une Fan zone, c´est acheter un (1) écran plasma, un abonnement canal, un décodeur,  un kiosque, un petit groupe électrogène, du carburant et une sono selon les cas. Avec ces sommes, on peut aussi faire voyager des jeunes supporters Guinéens qui iraient gonfler les rangs de la trentaine de supporters  prise en charge par le Ministère. Que les gens ne se leurrent pas, un supporter peut coûter facilement 50 millions fg rien que pour le premier tour. Il y a aussi l´achat de tee-shirts et de maillots. Vous voyez que ce sont là une panoplie de dépenses que l’on ne peut pas faire supporter par l´Etat.

Quelle analyse faites-vous de la défaite du syli face au Rwanda hier ? Et n’êtes-vous pas inquiet pour la suite ?

Ecoutez ! Le match d´hier, n´est rien d´autre qu´un match de préparation. En général dans ce type de match, le résultat importe peu. Le sélectionneur profite de ces matchs pour faire des essais, tester des schémas tactiques etc… Il m’a semblé que l´équipe a démarré en 3-5-2, et c´est une première. Pour ce qui est du second volet de votre question,  je pense que ce n’est plus le moment d´être inquiet. Vous savez que notre Syli nous est revenu de la CAN 2020, complètement traumatisée. Notre équipe est arrivé complètement détruite par la faute de ses dirigeants. Plutôt que d´entamer la reconstruction de l’équipe, nous avons commencé par recruter un sélectionneur incompétent.  Ensuite, nous avons été incapables d´organiser un congrès électif avec les conséquences que vous connaissez,  et on se paye le luxe de limoger notre sélectionneur à 2 mois de la CAN. A ceci il faut ajouter les suspicions de corruption qui règnent dans la sélection des joueurs en équipe nationale. Ça fait beaucoup trop de choses à la fois pour une jeune équipe en reconstruction. Maintenant, il se trouve que nos jeunes se sont qualifiés pour cette CAN, on doit tous être à fond derrière eux. A la fin de la compétition,  le bilan sera fait et des décisions vont être prises pour le bien du football.

Youssouf Keita                                                                                     

+224 622285400

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap