CULTURE : l’artiste Azaya présente son trophée Primud

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Après sa victoire remportée à la prestigieuse cérémonie de récompense des acteurs de la musique urbaine (PRIMUD), en Côte d’Ivoire, dans la catégorie ‘’Meilleur artiste de l’Afrique de l’ouest’’, l’artiste chanteur et compositeur, Mamady Kamissoko alias Azaya, présenté ce mercredi 23 novembre son trophée à Conakry. C’était à la faveur d’une conférence de presse initié par ses pairs artistes dont Ablaye M’baye de la structure MLP.  Pour la circonstance, on notait la présence d’une bonne brochettes d’acteurs culturels, avec au premier rang, le ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, Alpha Soumah.  

Justement, dès le début de son intervention, Azaya a fait part de sa reconnaissance à l’endroit des initiateurs de la conférence de presse. « Ce que vous avez initié ainsi, leur dit-il, ce n’est pas que pour Azaya. Mais c’est plutôt pour tout une génération. Je n’ai jamais imaginé que mes frères artistes pouvaient organiser une conférence de presse pour magnifier un de leurs, c’était vraiment incroyable et fantastique pour moi ». L’artiste en profite pour émettre le souhait que les mêmes égards soient désormais réservés à tous les artistes du pays qui obtiennent des distinctions à l’étranger.

Abordant ensuite le trophée qu’il a remporté, il commence par faire remarquer que ce n’est pas chose aisée que d’émerger en « Côte d’Ivoire qui est aujourd’hui l’une des plaques contournantes de la musique africaine ». Il trouve toutefois que la musique n’a pas de frontières. Pour autant, Azaya estime que le concert que lui et son épouse ont offert il y a quelques mois au palais de la Culture d’Abidjan a pesé dans la distinction dont il a été gratifié. « C’est après le succès du concert de ma femme et moi au palais de la culture d’Abidjan avec 4000 places. Nous avons réussi à vendre plus de 5.500 tickets », déclare-t-il.  Un exploit qu’aucun autre artiste guinéen n’avait réussi à réaliser jusqu’ici, dit-il. « Ce concert a été vraiment un grand buzz. Donc, cela fût un des critères de ma nomination et après ce concert on a procédé à plusieurs interviews dans la presse ivoirienne », insiste Azaya.

Mais celui que ses fans appellent le ‘’Messi’’ de la musique guinéenne ne voulant se mettre à dos la presse de son pays, envoie à cette dernière un message : « Pour cette victoire, je vous rassure que ma force est venue de la presse guinéenne (…) La force que vous nous donnez, c’est ce qui se répercute sur nous chez les autres. Quand vous magnifiez vos artistes, la presse de la sous-région ou à travers le monde va faire de même ».

Dédiant son prix à tous les artistes guinéens et à l’ensemble de la culture de son pays, il salue aussi à l’occasion l’accompagnement de la part du ministère de la Culture. « Je félicite et encourage Azaya pour cette victoire », lui répond le ministre Alpha Soumah. Le ministre qui en profite pour lui aussi adresser un message à l’endroit notamment de la presse culturelle guinéenne. A cette dernière, Bill De Sam demande de « toujours se rendre à la source des informations, c’est-à-dire s’il y a un scandale autour d’un artiste, vous pouvez leur poser des questions, vous devez le suivre dans son évolution.  Ne traitez pas les sujets culturels comme les sujets politiques, recoupez les informations et traitez-les de manière digne et acceptable ». S’exprimant au nom de l’Etat, il assure : « Nous ferons tout pour que les artistes puissent vivre dignement du fruit de leur travail et que leurs droits d’auteur soient versés ».

Enfin, Ablaye M’baye, initiateur de la conférence, invite les artistes guinéens, dans leur ensemble, à se donner la main et à se montrer solidaires les uns des autres, pour hisser encore plus haut la musique guinéenne.

Aminata Camara

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap