Crise postélectorale en Guinée : Des opposants graciés par le Chef de l'Etat…

2 weeks ago 24

Violences postélectorales

Crise postélectorale en Guinée, image d'illustration Crise postélectorale en Guinée, image d'illustration

CONKARY-Une dizaine d'opposants arrêtés en marge des violences ont éclaté en Guinée, au lendemain de l'élection présidentielle du 18 octobre 2020, a bénéficié de la clémence du Chef de l'Etat.

Parmi les 176 détenus graciés par Alpha Condé jeudi soir, figure 10 manifestants condamnés entre 3 et 6 mois. Ils ont été condamnés pour participation délictueuse à un attroupement, destruction d’édifices public et privé.

Ce sont Alpha Oumar Barry (4 mois) , Mamadou Bailo Diallo (4 mois), Ibrahima Diallo, Abdoulaye Barry (3 mois), Abdoulaye Bah (4 mois), Abdoulaye Barry (4 mois), Mamadou Diallo (6 mois) condamnés par le Tribunal de Mafanco, le 26 octobre 2020, ainsi que Mamadou Bobo Diallo condamné à 3 mois par le Tribunal de Dixinn, le 26 octobre 2020.

Mamadou Alimou Diallo et Mamadou Saliou Diallo condamnés à 3 mois par le Tribunal de Mamou, le 22 octobre 2020, pour entrave à la libre circulation sur la voie publique.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 669 91 93 06

Créé le Vendredi 01 janvier 2021 à 15:45


Version imprimableVersion imprimable
Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap