Crise de succession à la FESABAG : Abdoulaye Sow répond à Marie Yvonne Coumbassa

11 months ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Invité à l’émission chez nos confrères d’Espace FM dans l’émission les Grandes Gueules ce mardi 7 décembre 2021, le Secrétaire Général de l’USTG, Abdoulaye Sow a répondu à Marie Yvonne Coumbassa qui avait porté de graves accusations à son encontre. Selon lui, les allégations qui ont été portées contre sa personne par Marie Yvonne sont fausses.

« Elle parle de primes de négociation mais ça existe avec l’Etat quand vous négocier, il y a la prime. Il n’y a pas de montant fixe, quand les négociations finissent, on donne à chacun une enveloppe. Moi, j’ai reçu deux millions de francs guinéens, le montant dont elle parle (Marie Yvonne Coumbassa), c’est un montant qu’elle a créé par elle-même, et dans ce montant, elle a bénéficié. Les primes de négociations ne sont pas cachées, c’est officiel. Et aujourd’hui, elle est venue alléguer le mensonge contre moi, donc je laisse le choix à mon avocat de saisir » affirme-t-il.

 « Le jugement dont il parle à la Cour d’Appel de Conakry, c’est une parodie de justice. Le seul tribunal qui est censé gérer les affaires syndicales est uniquement le tribunal du travail. Dans le cas de l’USTG, ils sont allés au tribunal de Kaloum qui leur a déclaré  incompétent. Ils sont partis à la Cour d’appel, ils ont utilisé leur relation pendant que notre avocat, maître Beavogui avait récusé l’ensemble des cours. Et, en catimini le jugement a été rendu sans que personne n’ait été au courant. La cour d’appel n’est pas compétente à juger l’affaire syndicale » ajoute Abdoulaye Sow en parlant du jugement rendu par la Cour d’Appel de Conakry.

ISK, guineetimes.com  

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap