Crief : vendredi 12 juillet, réquisitions et plaidoiries dans l’affaire Damaro et Cie

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

C’est désormais demain vendredi 12 juillet 2024 que les réquisitions et plaidoiries dans l’affaire des 15 milliards de francs guinéens  reprochée à l’ex-président de l’assemblée nationale du régime déchu, Amadou Damaro Camara et Cie seront tenues par devant la chambre du jugement de la Cour de répression des infractions économiques et financières (Crief).

Devant la chambre du jugement de la Crief, Damaro Camara est poursuivi en compagnie de Michel Kamano, ex-1er questeur de l’assemblée nationale, Zenab Camara, ex-2ème questeure de l’assemblée nationale et le patron des tours siamoises de Kakimbo Cheng Jiin-Suey alias Kim pour des faits présumés de détournement de deniers publics portant sur un montant de 15 milliards de francs guinéens destinés à la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale à Koloma.

Lors de leurs interrogations à la barre,  tous les quatre prévenus cités ont plaidé non coupables.

« Les 15 milliards ont servi à pré-financé le site du siège de l’Assemblée nationale.Dans les 15 milliards,3 milliards ont été utilisés pour les travaux du site devant abriter le siège de l’Assemblée nationale pour la réalisation de la clôture et autres travaux. 6 milliards ont été payés aux députés et 6 milliards sont à la BCRG. J’ai payé 750 millions à EDG. Et EDG a tiré une ligne jusqu’au site. J’ai payé à monsieur Kim 1 milliard 800 millions de francs guinéens pour la viabilisation et la clôture ». 350 millions de francs guinéens étaient destinés à la SEG. Et, c’est maintenant que la SEG  vient de réaliser les travaux avec le CNT », avait déclaré lors de sa passage à la barre, le président de la 9ème législature guinéenne.

Ce dossier concernant Damaro Camara -hospitalisé à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne depuis janvier 2023 -et Cie qui tend à sa fin est pendant par devant la chambre du jugement de la Crief depuis le 20 mars 2023.

A rappeler que l’affaire de l’ex-ministre de la Défense nationale du régime déchu, le Dr Mohamed Diané est également programmée par devant la chambre du jugement de la Crief au cours de cette même journée du vendredi.

Elisa CAMARA

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap