CRIEF : absent à l’audience, Dr Diané adresse un courrier à la Cour

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Dans l’affaire ministère public contre l’ancien ministre de la Défense, Dr Mohamed Diané, l’audience de ce lundi a essentiellement porté sur un courrier dans lequel l’accusé dénonce les violations de ses droits par la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF).

Dès l’entame de l’audience, le juge Yacouba Conté, après avoir constaté l’absence du prévenu pour cause de maladie, a soumis le dit courrier à l’appréciation des différentes parties.

Dans ses observations, le procureur spécial près la CRIEF a estimé que « ce courrier est un non évènement […] parce que c’est une offense à la justice guinéenne ». « Ce n’est pas à Dr Mohamed Diané de dire qu’on a violé ses droits. C’est lui qui a refusé de parler, et c’est lui qui a demandé à ses avocats de suspendre leur participation au procès. De qui il veut se moquer ? Il dit qu’il est malade. Mais en réalité, il est absent parce qu’il a refusé d’être extrait. Il n’est pas malade, il est sain et sauf. Seulement il est dans sa logique », a réagi le procureur à ce courrier.

Sur ces mots, Aly Touré a sollicité un renvoi de l’affaire pour les réquisitions et plaidoiries.

Bien qu’appuyée par le représentant de l’Agent judiciaire de l’Etat, la demande du parquet pour réquisitions et plaidoiries n’a pas été prise en compte par la Cour. Cependant, le juge Yacouba Conté a renvoyé l’affaire au mercredi 10 juillet 2024 pour la présence du prévenu et la suite des débats.

Poursuivi pour des faits présumés de détournement de deniers publics, l’ancien dignitaire placé sous mandat de dépôt à la Maison centrale de Conakry depuis avril 2022, a refusé de répondre aux questions de toutes les parties au procès lors de la précédente audience. Le prévenu a opté pour le silence à la barre pour exiger l’exécution des décisions relatives à sa remise en liberté qui a été ordonnée d’une part, par la 2ème chambre de l’instruction de la CRIEF, et d’autre part, par la Cour de justice de la Cedeao…

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap