CPP : le choix du porte-parole déchire les membres du collectif

1 week ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les leaders réunis au sein du Collectif des partis politiques (CPP) se sont de nouveau retrouvés ce jeudi 13 janvier 2022, cette fois-ci au siège de l’Union des forces républicaines (UFR) de Sidya Touré. Objectif, trouver un consensus sur la désignation d’un.e porte-parole du collectif, lancé le 03 janvier dernier. Un objectif qui n’a pas été atteint et qui commence d’ailleurs à déchirer la classe politique guinéenne, moins de deux semaines après le lancement du CPP.

En effet, selon Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), tous les membres du collectif ne sont pas parvenus à s’entendre sur le choix des personnes devant porter la voix de la classe politique. « La majorité s’est dégagée : il y a 7 coalitions dont l’ANAD, ADC-BOK, CPA, CORED, GG, qui sont d’accord que le président Cellou Dalein soit le porte-parole et que Makalé Traoré soit l’adjointe. Dans la salle, il y a 4 coalitions dont FNDC politique, COPEG, qui n’étaient pas d’accord pour le choix qui a été proposé. Ils sont libres de se retrouver pour former leurs coalitions et trouver leur porte parole. Nous, nous avons dit en attendant, le président Cellou Dalein de l’ANAD et Madame Makalé Traoré du CORED vont pour les trois premiers mois être les porte-paroles », a déclaré le vice-président du l’UFDG, avant d’ajouter qu’il est tout à fait évident que la classe politique se divise en deux si elle ne s’entend pas sur cette décision. « Vous aurez deux classes politiques, deux groupes qui vont agir ensemble. Quand un leader politique pense que si Cellou Dalein est le porte-parole, ça va avoir l’influence sur son électorat, moi je trouve qu’on ne sait pas ce pourquoi on s’est retrouvé », a assuré Dr Oussou Fofana.

Du côté des contestataires de ce choix, on essaie de miniser la divergence. Selon Dr Ousmane Kaba, c’est tout à fait normal que des points de divergences soient observées au sein de ce collectif. « Mais nous sommes tous des Guinéens et on finira par se comprendre », a assuré le président du Parti des démocrates (PADES)

Poursuivant son intervention, il a expliqué les raisons pour lesquelles son camp s’oppose au choix de Cellou Dalein Diallo comme porte-parole du Collectif des partis politiques (CPP). « Nous ne sommes pas d’accord parce que nous avons pensé que parmi les grands partis, aucun ne doit être le porte-parole pour ne pas avoir un avantage électoral. C’est ce qui est normal. C’est la raison pour laquelle nous avons suggéré une dame de très bonne qualité, Dr Makale Traoré, pour qu’elle soit la porte-parole de notre CPP ; si c’est en tout cas pour porter la parole » a-t-il indiqué.

Dr Ousmane Kaba a en outre déploré « le fait que certains partis politiques veulent imposer le président de l’UFDG » comme porte-parole du collectif. « Ce qui n’a pas de sens. Il n’y a pas eu l’unanimité, mais la discussion continue. On est d’accord sur plusieurs thèmes. Le président Sidya Touré fait de la médiation dans ce sens, nous verrons ce qui va en sortir », a-t-il conclu.

Aliou Nasterlin

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap