Coup d'État en Afrique : Joseph Guevro Koivogui tire la sonnette d'alarme et propose la mise place d'un organe Anti-Coup d'État

3 months ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE



L'un des plus grands fléaux qui empêche ce beau continent à se développer est celui de la présidence à vie qui conduit les coups d'État.


Sur ce; nous attirons l'attention et le regard du public sur cette instabilité politique qui est non seulement la source de nos maux mais également à un impact négatif qui agenouille notre pays sur le plan économique et compromet l'avenir de la nouvelle génération. Nonobstant le constat est qu'après chaque transition, le pays est obligé de s'endetter pour financer d'autres projets voir rembourser la dette de la transition oubliant que la dépendance économique tue toutes les formes d'indépendances.


C'est dans ce canevas que nous avons eu l'initiative de mettre en place un Organe ''ANTI COUP D'ÉTAT'' qui fera un appel solennel aux acteurs de la société civile à se doter d'un organe compétent, adéquat et indépendant conformément à la loi universelle pour qu'ensemble nous luttons contre les présidences à vie ou pouvoir, illégitime et dictatorial quelque soit sa forme. 


Force est de reconnaître que les coups d'États qui ont eu lieu en Afrique depuis belle lurette ; c'est le mal qui pèse plus que le bien et ces soi-disant sauveteurs se servent du pays que de servir le pays. Le pire est que, ils nous ont mis dans l'espoir de changer le minimum mais hélas comme le dit Mr X je cite : <<eux qui auraient dû être la solution, ils n'étaient en rien c'est plutôt eux qui creusent notre tombe vivant>>. À partir de cette pensée constructive ; Nous souhaitons vivement le retour à l'ordre constitutionnel à travers cet organe.


  Certes, le coup d'État peut être un bon moyen dans la mesure où il s'inscrit dans la logique de la démocratie et se prospère aux vertus des organes, institutions, acteurs de la société civile et dirigeants politiques qui veillent et luttent farouchement contre toutes falsifications et modifications d'une partie de la constitution sans faire recours à l'assemblée, c'est à dire ; le putschiste peut être autorisé dans la mesure où il réussit à renverser un dictateur et organisateur des élections crédibles et transparentes pour en finir de donner le pouvoir à César.


 Verser finir; nous sollicitons la mise en place d'un organe ''Anti-coup d'Etat'' qui sera constitué de l'ensemble des acteurs de la société civile et de toutes autres personnes de bonne moralité sans tenir compte de son rang, religion, ethnie peut y adhérer.

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap