Coopération : le ministre Ismaël préside une réunion de concertation sur la redynamisation des programmes des agences des Nations Unies en Guinée

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

ide du ministre du Plan et de la cooperation internationale, Ismaël Nabé, une réunion de concertation pour la redynamisation de l’unité centrale de coordination (UCC) s’est tenue ce vendredi, 10 mai 2024, dans un réceptif hôtelier de la place. Ce, suite aux recommandations de l’atelier d’harmonisation des plans d’action du programme pays (CPAP) tenu à Kindia en 2006 et de la revue conjointe des programmes de coopération en décembre 2007.


Initiée par le département en charge du Plan et de la coopération internationale à travers sa direction nationale des organisations internationales, la dite réunion de concertation a mobilisé l’ensemble des responsables des agences du système des Nations Unies et des représentants des départements ministériels bénéficiaires des interventions de ces agences des Nations Unies.


A l’entame, le secrétaire général du ministère du Plan et de la coopération internationale par ailleurs président de l’unité centrale de coordination a souhaité la bienvenue à tous les acteurs avant de placer l’événement dans son contexte.


« Bienvenue à cette rencontre de coordination et de concertation à l’effet d’opperationaliser un instrument commun que nous avons et qui s’appelle l’unité centrale de coordination. Cette unité centrale de coordination qui a été créée en vertu de l’arrêté 0702 du 19 mars 2009 par le ministre en charge de la coopération a pour objectif de renforcer la collaboration et la coordination surtout entre le gouvernement et les agences des Nations Unies qui interviennent sur des créneaux différents. Cette unité centrale de coordination est aussi l’expression de la volonté des acteurs nationaux mais aussi des partenaires au développement. Parce que sa création fait suite à des recommandations fortes qui ont été formulées lors de différents ateliers organisés à Conakry et à Kindia. Donc, c’est la manifestation de la volonté commune des agences du système des Nations Unies et de l’ensemble du gouvernement de la République de Guinée à travers les départements sectoriels qui sont à la fois bénéficiaires directs mais aussi indirects de toutes les interventions du système des Nations Unies », dira-t-il.

Au nom de toutes les agences du système des Nations Unies, Luc Joël Grégoire, a remercié le gouvernement d’avoir pensé à une telle initiative. Il a par ailleurs rassuré que l’accompagnement de toutes les agences des Nations Unies ne fera pas défaut en vue de permettre au gouvernement d’attendre ses objectifs.


« Le ministre a magistralement présenté le mécanisme de concertation et de coordination qui lie le gouvernement et les agences du système des Nations. Le système des Nations Unies a une tradition de coopération très solide, très interactive, parfaitement alignée et nous servons un peu de modèle au mécanisme de concertation et de coordination qui se font partout dans le monde. Les plus hautes autorités de la Guinée ont mis l’accent sur la coopération alignée, plus efficace au service des populations (…) Le message de monsieur le ministre était à l’attention de l’ensemble des partenaires y compris des banques de développement qui disposent d’engagements très importants… Alors, c’est l’établissement d’un cadre de concertation trimestriel parfaitement établi où on peut réajuster, aligner et améliorer les outils de performance pour visiter nos indicateurs. Et que le sui-évaluation soit le plus inclusif possible, que les directions et orientations convenues puissent après se traduire efficacement dans la mise en œuvre… »

Interrogé au terme de la rencontre, le ministre Ismaël Nabé à déclaré que c’était une réunion de concertation avec le système des Nations Unies.


« Vous savez que le ministère du Plan et de la coopération internationale, c’est l’ancrage institutionnel de ces institutions. Nous travaillons ensemble et nous assayons de tout faire pour qu’il ait une redynamisation de leurs actions en Republique de Guinée. Vous n’êtes pas sans savoir qu’on a eu des contrats de performance avec les banques de développement en République de Guinée. Il était d’abord question de les encourager pour tous ceux qu’ils font en Guinée, mais aussi comment accélérer ou augmenter leur participation à plus de 20 pour cent. Deuxièmement, voir comment les contrats de performance avec les agences du système des Nations Unies se portent. Comme vous le savez, il y a une intervention transversale dans tous les ministères. C’est pour leur dire désormais que le ministère du Plan et de la coopération internationale sera avec eux à tous les niveaux pour qu’il ait une synergie. Nous sortons rassurés de cette rencontre parce qu’elles (agences du système des Nations Unies) sont prêtes à nous accompagner. Et dans un bref délai sous l’égide du Premier ministre, nous allons signer des contrats de performance avec ces agences pour pouvoir augmenter leur performance dans notre pays.

A noter qu’avant, chaque agence des Nations unies venait avec son programme. « Maintenant, on cherche à faire une sorte de coordination de toutes les actions pour qu’il ait de l’harmonie entre tous les programmes qui évoluent ici dans le cadre du développement du pays », nous informe-t-on.
Youssouf Keita

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap