Conflit avec les religieux de Kankan : Karamo Solo gagne une bataille

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Cheick Souleymane Sidibé alias Karamo Solo voit lever sa suspension. L’influent prédicateur gagne une première bataille face à ceux qu’il qualifie d’adversaires.

Le CNRD prend-t-il fait et cause pour Karamo Solo ? La question n’est plus superflue. Le ‘’père spirituel’’ du général des corps d’armée, Mamadi Doum-bouillant, suspendu le 3 juin, jusqu’à nouvel ordre pour « non-respect de la personne humaine, de la hiérarchie islamique supérieure ou encore comportement anti religieux », avait décidé de braver la décision. Le président de l’association Nourdine Islam. Il estime que les affres religieuses de Kankan n’ont ni la qualité ni les moyens de l’empêcher de faire ses prêches hebdomadaires ou de regrouper ses partisans. Karamo Solo avait même appelé ces derniers à un rassemblement, le 8 juin, chez lui à Diansoumana, pour défier les autorités religieuses de Kankan.

Le secrétariat gênant des Affres religieuses décide alors de s’en mêler, en confirmant la sanction prise au niveau local contre ‘’l’érudit’’ et son association, en attendant ‘’des enquêtes approfondies sur l’origine de la crise’’. Il intime le Gouv’ de la région administrative de Kankan de faire respecter la décision « pour que la paix et la quiétude sociale soient maintenues dans la belle cité de Nabaya.» Dans la foulée, la Haute autorité de la communication sévissait contre le directeur de la radio de l’érudit, en suspendant pour 5 mois et en émettant un avertissement pour cette radio. On pensait l’affaire réglée, du moins jusqu’à ce que les enquêtes aboutissent.

Mais voilà le même secrétariat des Affres religieuses lève la suspension de Karamo Solo, à la surprise générale, et sans davantage d’explications. Il s’est juste contenté de lever « les suspensions d’El Hadj Souleymane Sidibé et de son association pour pouvoir examiner de façon diligente le contentieux socioreligieux dans les plus brefs délais.» Le secrétariat des affres religieuses interdit cependant à Karamo Solo de rassembler ses partisans avant qu’elles ne tranchent. Une mission de médiation est attendue à Kankan pour tenter de régler le différend.

A Kankan, beaucoup considèrent que Karamo Solo surfe sur sa proximité avec le Chef de la junte pour narguer le Khalifat de Kankan. Les religieux de Kankan considèrent que leur adversaire bénéficie de la protection des autorités de la transition : « Lorsque l’autorité supérieure tente de bafouer les décisions des subalternes, cela ne rejaillira que sur elles-mêmes. Au-delà du fait que c’est une affaire de la ligue islamique, il y a aujourd’hui trois délits au tour de cette affaire», explique un porte-voix des religieux. Il dénonce une décision non administrative. La ligue islamique régionale de Kankan maintient la suspension d’El Hadj Souleymane Sidibé. Ce dernier, prend El Hadj Karamo Kaba, grand imam de Kankan et ses alliés pour des ‘’ennemis’’ de la transition.

Yacine Diallo

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap