Conakry : un projet de 18 500 logements sociaux présenté aux nouvelles autorités

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Un projet de construction de 18 500 logements sociaux a été présenté ce mercredi 13 octobre aux nouvelles autorités du pays à travers le ministère de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire.

Ces logements dont le coût d’investissement est estimé à un milliard 25 millions de dollars, seront bâtis sur une superficie 50 hectares dans le secteur de Tayaki, à Kobaya, dans la commune de Ratoma, en haute banlieue de Conakry. Ce projet d’une nouvelle cité appelée ‘’Dream City’’ devra, selon ses promoteurs, pousser des terres d’ici 10 ans.

Depuis plus d’une année, a souligné le Secrétaire général du département, Mohamed Maama Camara, les techniciens du ministère de l’Habitat et ceux de la société de Gestion et de Construction Guinéenne (SGCG) travaillent d’arrache-pied sur ledit projet.

« Le projet est piloté par un fils du pays accompagné par les partenaires étrangers et appuyé par les autorités guinéennes. Car, il y a une lueur d’espoir. Pour une superficie de 50 hectares, ils vont construire 18 500 logements avec toutes les commodités pour une ville moderne. Pour l’instant, nous avons signé un protocole d’entente non contraignant. Cela veut dire que quand nous constatons du sérieux dans le travail, nous ferons part aux autorités qui donneront des directives », a-t-il expliqué.

Pour sa part, le Directeur général de la Société de Gestion et de Construction Guinéenne (SGCG), Elhadj Baïlo Sow a rappelé qu’ils ont déjà signé une convention de préfinancement avec Power China pour réaliser cette nouvelle ville à hauteur de 479 millions de dollars pour la première phase du projet.

« Si cela réussit, nous comptons financer le reste du projet. Le coût global du projet est d’un milliard 25 millions de dollars. Il s’agit de sortir la Guinée de la pauvreté, faire d’elle un modèle. Si le projet n’arrive pas à éliminer complètement la pauvreté dans le pays, il le fera en partie. Le projet a déjà démarré, nous avons fait un terrassement de 900 mètres de route. Après les grandes pluies, nous ferons un terrassement de 50 hectares et la construction va commencer plus tard en janvier 2022 », a-t-il annoncé avant de préciser : « dans cette nouvelle ville, il y aura des logements sociaux, économiques, résidentiels et hauts standing. Nous allons aussi aménager la plage de Tayaki sur une surface de sept kilomètres. »

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap