Conakry : un guérisseur traditionnel accusé de séquestration et de viol sur une mineure

1 week ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Un guérisseur traditionnel a été présenté ce mercredi 12 janvier 2022 par les services spéciaux à la présidence chargés de lutte contre la drogue et le crime organisé comme présumé auteur séquestration et viol suivi de défloraison sur une mineure de 17 ans au moment des faits.

C’est le commissaire Pépé Soropogui qui a procédé à la présentation de l’accusé.  « Courant 2020, la demoiselle Sylla a fait connaissance pour la première fois dans un studio dénommé ‘’Bouba Paris’’ sis au quartier Tannerie dans la commune de Matoto où elle chantait avec un artiste du nom de Jimmy Kouyaté alors qu’elle n’avait que 16 ans. Le tradi-praticien Momo Camara, âgé environ de 20 ans, après la prestation de la fille Sylla au studio, a aussitôt établi des contacts avec elle par le biais d’un de ses hommes du nom de ‘’Préda’’. Il a proposé à la fille de travailler mystiquement sur elle pour qu’elle ait du succès dans la musique. C’est ainsi qu’il ordonna à ses employés de la laver immédiatement avec des décoctions. Le 14 février 2021, il a tenté d’avoir des relations sexuelles avec la mineure, celle-ci a refusé. Il l’aurait contrainte alors que c’était la première fois pour la fille d’avoir ce genre de relations qui aboutit à la défloraison. La victime détiendrait jusqu’à présent le mouchoir ensanglanté suite à cette brutale relation », a-t-il expliqué.

Interrogé, le présumé auteur Momo Camara a reconnu les faits. « J’ai fait du bon boulot pour cette fille. En guise de récompense, elle a voulu chanter pour moi (…). Je reconnais avoir gardé cette fille pendant 10 mois, c’est moi qui l’ai déflorée (…) », a-t-il dit.

Pour sa part, la victime a dit être envoûtée par Momo Camara au point qu’elle n’écoutait que lui. « J’ai envie de faire de la musique. C’est ainsi que Momo a promis de m’aider. Un jour, il m’a invitée chez lui et il m’a dit de chanter pour lui. A mon retour, il m’a remis le transport. Après trois jours, je suis tombée malade. Il y a eu l’apparition des boutons sur mon corps, quand je gratte, c’est le sang qui coule. J’ai perdu l’utilisation de mes membres inférieurs. J’ai été chez deux marabouts qui m’ont dit qu’ils ne peuvent pas me traiter. Quand j’ai appelé Momo, il m’a dit qu’il pourra me soigner tout en me donnant le succès dans la musique. Il m’a envoyée en Sierra Léone. Il m’a envoûtée, je ne connaissais que Momo. J’ai abandonné toute ma famille à cause de lui. Quand il m’a déflorée, je l’ai obligé de signer sur un bout de papier sur lequel j’ai mentionné qu’il m’a violée. Il n’a jamais accepté. C’était le 14 février 2021. Il m’a gardée pendant un an, il fait de moi ce qu’il veut accompagner des menaces», a-t-elle indiqué.

En larmes, la maman de la victime dira ceci : « je ne pensais pas retrouver ma fille. Un jour, elle m’a dit qu’elle est malade et qu’elle a trouvé quelqu’un qui peut la soigner. Cela fait une année depuis que je l’ai perdue de vue. Je pensais qu’elle n’était plus de ce monde. C’est grâce à Dieu et aux efforts des services spéciaux que j’ai retrouvé ma fille. Je prie le même Dieu que la justice soit faite aussi ».

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap