Conakry/société : La CNROC fait une déclaration pour retour à l'ordre constitutionnel en Guinée

4 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Conakry, 18 mai 2024, déclaration de la coalition nationale pour le retour rapide à l'ordre constitutionnel.

Nous, organisations de la société civile et acteurs de la vie publique, réunies au sein de la Coalition Nationale pour le Retour à l'Ordre Constitutionnel, constatons avec beaucoup de peines la conduite de la transition par le CNRD en République de Guinée. Depuis un moment, l'avenir démocratique de notre pays est un compromis. Nous assistons à des discours hostiles à la démocratie tenus et allègrement élaborés par des personnes dont l'ambition est d'ériger notre pays en un royaume où seules les personnes imprègnent de leurs forces entreprennent une confiscation du pouvoir contre la volonté du peuple souverain de Guinée. . Le 05 septembre 2021, le Comité National du Rassemblement pour le Développement CNRD, s'est emparé du pouvoir et a annoncé qu'il était la Solution aux maux mais après 2 ans et 09 mois de gestion la junte militaire est devenue un véritable cauchemar provocateur une désillusion, le désenchantement et la frustration du peuple. Du point de vue fonctionnement de la transition, nous constatons ce qui suit :


- L'inapplication du chronogramme de la transition conformément à l'accord dynamique avec la CEDEAO et les résolutions du cadre de dialogue inclusif inter guinéen ;

- Les discours belliqueux du Premier Ministre, chef du Gouvernement, sur le glissement du calendrier de la Transition ;

- La Gestion unilatérale et opaque de la transition par le CNRD sans associer les acteurs sociopolitiques du pays ;

- Le dysfonctionnement du cadre de dialogue inclusif inter guinéen ;

- La corruption, les détournements de fonds, la gabegie financière, les contrats gré à gré constituant les véritables caractéristiques de la gouvernance CNRD ;

- La cherté de la vie, le délestage du courant, le manque d'eau dans les robinets, la hausse des prix des denrées de première nécessité, le chômage et le désespoir de la Jeunesse, l'insécürité galopante, la recrudescence des incendies, la faillite des entreprises, constituant le quotidien malheureux des guinéens;

- La restriction de la liberté de la presse et de l'information, la violation des droits de l'Homme, les arrestations arbitraires, l'injustice, l'impunité, les intimidations, une souffrance majeure ;

- Manque de volonté politique pour le retour à l'ordre constitutionnel.

Vu tous ces dysfonctionnements et surtout l'inaction de la communauté Internationale, la geuple de Guinée s'engage à travers la Coalition Nationale pour le Retour à l'Ordre Constitutionnel CNROC en vue d'exiger le respect du chronogramme de la transition. Le CNRD s'accroche aujourd'hui au RAVEC pour l'établissement du fichier électoral mais nous estimons que c'est une manœuvre dilatoire pour retarder la transition. Les compétiteurs politiques sont unanimes que le fichier électoral de 2020 à des lacunes certes mals peut faire l'objet de correction. Nous invitons le CNRD à tenir compte de ce fichier pour que la date du 31 décembre soit respectée.


Dans les jours qui suivent, la CNROC envisage d'élaborer un mémorandum dans lequel nous ferons des propositions concrètes pour un retour rapide à l'ordre constitutionnel, qui sera remis aux autorités de la transition, aux acteurs sociopolitiques et aux partenaires techniques et financiers.

Nous invitons le peuple de Guinée, les acteurs politiques, de la société civile, le syndicat à rejoindre cette nouvelle dynamique en vue de faire fléchir le CNRD dans sa ferme volonté de confiscation du pouvoir.

Nous, membres de la CNROC, invitons le peuple de Guinée à ne pas reconnaître le CNRD et toutes les institutions de la transition, au-delà du 31 décembre 2024.


Conakry le 18 mois 2024


Coordination Nationale

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap