CONAKRY : le Système des Nations-Unies œuvre pour l’inclusion des femmes et des jeunes dans le développement de la Guinée

2 weeks ago 22

Accueil » CONAKRY : le Système des Nations-Unies œuvre pour l’inclusion des femmes et des jeunes dans le développement de la Guinée

La coordination du Système des Nations-Unies en Guinée a organisé un atelier de consultation, ce mardi 17 novembre, dans un hôtel de Conakry. Cette rencontre, qui s’est faite en deux tranches a réunie plusieurs femmes et jeunes évoluant dans différents domaines, s’inscrit dans le cadre de la planification des Nations-Unies pour les cinq prochaines années sur les questions de développement du pays.

Mouna El Jaouhari Kueppers, cheffe d’équipe de coordination au sein du Système des Nations-Unies en Guinée, a expliqué que « l’objectif de cette rencontre est de collecter les avis, et les points de vue des femmes et des jeunes leaders des différents secteurs de Guinée afin de parler des défis que les femmes et les jeunes connaissent au niveau du développement dans les différentes thématiques, y compris l’inclusion, la gouvernance et les violences basées sur le genre ».

Cette rencontre a permis d’identifier des forces et faiblesses au niveau de la couche féminine, a ajouté Mouna El Jaouhari Kueppers. « Au cour de cet atelier, on a pu se diviser en groupe et discuter sur les défis, menaces et opportunités. Nous avons aussi échangé sur des solutions innovantes pour améliorer la situation de la femme guinéenne afin qu’elle contribue mieux au développement en Guinée. L’idée est de collecter toutes les idées des femmes leaders afin de les intégrer dans notre analyse commune pays qui va informer le cadre de coopération des Nations-Unies avec le gouvernement. Ça permettrait aussi de donner les inputs au plan national de développement social et économique en Guinée afin de créer des programmes qui sont plus inclusifs, qui appuient beaucoup plus la femme et qui renforcent sa position dans la société pour qu’elle contribue lieu au développement », a-t-elle ajouté.

Binta Nabé, la présidente de la Coalition nationale de Guinée pour les droits et la citoyenneté des femmes, a quant à elle énuméré les différentes recommandations qui ont été répertoriées. « Cette rencontre nous a permis d’obtenir des recommandations qui doivent être versées dans le document global parce qu’il y a d’autres entités qui vont êtres suivies. Parmi les recommandations, nous avons identifié l’élaboration des textes d’application des différents textes de loi qui existent pour que les femmes puissent accéder effectivement à leurs droits. Il y a aussi la mise en place d’un organe régulateur où toutes les femmes peuvent converger, partager, définir et défendre leurs idées, mais aussi le renforcement des capacités des femmes. Pour ça, il faut qu’elles soient formées et qu’elles s’approprient de ces textes pour pouvoir mieux défendre leurs droits. Il faut aussi la vulgarisation de ces droits à tous les niveaux », a-t-elle souhaité.

Après la rencontre avec les femmes, dans le même sillage ce fût le tour des jeunes où les questions liées à la jeunesse et au droit de l’homme ; à l’éducation et à la santé ; à l’emploie et à l’entrepreneuriat, étaient au cœur de l’entretien avec eux. Selon Kadiatou Konaté, la présidente intérimaire du Club des jeunes filles leaders de Guinée, l’objectif de cette rencontre est d’amener les organisations de la société civile des jeunes à débattre sur ces points afin de ressortir un peu les impacts positifs et négatifs, les faiblesses et les opportunités des actions des organisations des jeunes sur le terrain.

Mariama Ciré Diallo

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap