Conakry : lancement officiel des stages de renforcement des compétences pour 360 sage-femmes

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Ce jeudi 4 juillet 2024, l’Institut de Perfectionnement du Personnel de Santé (IPPS) de Conakry a accueilli le lancement des stages de renforcement des compétences de 360 sage-femmes provenant des régions de Faranah, Kankan et Labé. Cet effort, initié par la Direction Nationale de la Santé Familiale et de la Nutrition et financé par le Projet SWEDD, vise à améliorer la santé maternelle et néonatale en Guinée.

Mamadou Diouhé Bah, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, a souligné l’importance de cette initiative : « C’est avec un plaisir immense que je me retrouve aujourd’hui devant ces sages-femmes engagées à améliorer leurs compétences. La priorité du président de la République, son excellence le général de corps d’armée Mamadi Doumbouya est d’améliorer significativement les indicateurs de santé, notamment en réduisant le taux de mortalité maternelle et néonatale. Il ne faudrait plus qu’une femme meure en donnant la vie. »

Le coordinateur du projet SWEDD en Guinée Mamadou Safaiou Bah, a précisé que : « Le projet SWEDD intervient dans trois régions et touche 14 préfectures et 153 communes urbaines et rurales. Nous avons sélectionné 360 prestataires de santé pour renforcer le dispositif d’appui de 187 centres de santé. Cette formation, entièrement prise en charge par le projet et financée par la Banque mondiale, vise à améliorer leurs capacités techniques et opérationnelles. »

Dr Mamadi Konaté, Directeur Général de l’IPPS, a expliqué le contenu de la formation : «

 L’IPPS est chargé de la formation continue du personnel de santé. Ce projet vise à renforcer la qualité des soins en matière de santé maternelle et néonatale. La formation est structurée autour de six compétences essentielles, notamment les soins pendant la grossesse, l’accouchement, et la période post-natale, ainsi que la prévention et le contrôle des infections. »

Pour le Ministre du Plan et de la Coopération Internationale : « La formation de la femme, c’est la formation de la population. Vous êtes nos mères, nos sœurs. Allez-y sur le terrain et faites la fierté de la République de Guinée», a réitéré Ismaël Nabé.

Issa Diaw, représentant résidant de la Banque Mondiale en Guinée, a conclu en appelant à l’engagement : « Ce que je vous demande, c’est juste d’être engagé pour améliorer les indicateurs de santé pour la mère et l’enfant. Les cinq et quelques milliards de francs guinéens investis ne doivent pas être une perte pour la Guinée. »

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap