Conakry- Examen de sortie : la ministre Aminata Kaba lance les épreuves pratiques à l’ENSAC et CFP et promet…

5 days ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Le département de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi se dirige  vers la fin de l’année scolaire 2023-2024. C’est dans cette optique que la ministre de tutelle a procédé ce lundi 10 juin au lancement des épreuves pratiques des examens de sortie dans les écoles professionnelles.

À Conakry, c’est l’École Nationale de Secrétariat d’Administration et de Commerce (ENSAC) de Donka et le Centre de Formation Frofessionnelle (CFP) de Donka qui ont servi de cadre au lancement de cette évaluation.

Globalement, ils sont plus de 30 milles candidats a passé ce concours à travers tout le pays.

Devant une importante délégation, la ministre Aminata Kaba a rappelé le bien-fondé de ces évaluations pratiques pour les candidats inscrits à l’examen de sortie.

« Lorsqu’on parle d’examens pratiques, c’est vraiment mettre les gens dans les situations réelles. Et aujourd’hui, nous avons fait le tour de plusieurs établissements, surtout publics, pour voir les élèves en situation réelle. Les examens pratiques durent en général deux semaines, en fonction des filières. Et pour nous, c’est assez important qu’on puisse comprendre, voir les acquis des apprenants, après trois ans passés à étudier la filière dans laquelle ils sont, que ça soit en Comptabilité, en Chaudronnerie, en Menuiserie, en Electricité.

L’aspect, c’est voir jusqu’où ils ont appris, quelles sont les bases qu’ils ont et les mettre dans les situations réelles. Donc pour nous, c’était vraiment important de faire ce tour d’horizon et nous espérons vraiment que ceux qui vont passer à avoir leurs diplômes qu’ils puissent être employables au niveau de notre pays, que ça soit dans le secteur privé ou le secteur public. On va essayer aussi de voir comment favoriser cette employablilité en leur trouvant des stages dans les entreprises du secteur privé, en faisant des partenariats avec les différentes entreprises de la place », a fait savoir la ministre Aminata Kaba.

De l’École Nationale de Secrétariat d’Administration et de Commerce (ENSAC) de Donka en passant par le Centre de Formation Frofessionnelle (CFP), il s’est dégagé un constat selon la ministre. Dans sa communication, dame Kaba a noté le manque d’équipements dans certaines écoles professionnelles et l’absence des cas pratiques dans un certain cas.

« On est satisfait, mais il y a beaucoup d’aspects à améliorer (…), nous allons essayer de mettre tout en œuvre pour améliorer et prendre des dispositions nécessaires pour l’année prochaine afin de mieux faire. Comme vous savez, l’expérience s’acquiert au fil du temps. Nous irons donc des instructions du chef de l’Etat pour prendre toutes les dispositions nécessaires afin que ces examens se déroulent dans de très bonnes conditions. Il date, nous n’avons pas un cas de fraude ni un problèmes majeurs », a rassuré la ministre.

Sâa Robert Koundouno

(+224) 620-546-653

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap