CNT: les Conseillers votent un accord de 60 millions £ pour améliorer l’accès à l’électricité en Forêt

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le Conseil National de la Transition (CNT) a tenu sa plénière ordinaire le lundi 8 juillet au Palais du Peuple. Lors de cette séance, il a examiné et adopté la convention de crédit signée entre la République de Guinée et l’Agence Française de Développement (AFD) pour le financement du projet d’amélioration de l’accès à l’électricité en Guinée forestière (PAAEGF), signée le 23 avril 2024.

La lecture du document a été effectuée par le rapporteur général de l’institution parlementaire, N’Gouamou Fabara Koné.

Dans son intervention, il a rappelé que ce projet fait suite à deux accords de prêt importants déjà ratifiés par le Conseil National de la Transition. « Le premier accord, adopté en plénière le 16 janvier 2023 et financé par la BAD à hauteur de 67 millions de dollars US environ, concerne les localités de Kankan, Kérouané, Beyla et Lola. Le second accord, adopté le 14 juillet 2023 avec un financement de la BID pour un montant de 90 millions de dollars, couvre les localités de Kankan, Télémélé, Siguiri et la commune de Ratoma », a-t-il expliqué.

Il a ensuite précisé que le financement du projet d’Amélioration de l’Accès à l’Électricité en Guinée-Forestière (PAAEGF) par l’AFD à la République de Guinée s’élève à 60 millions d’euros, selon les modalités et conditions définies dans la convention de crédit :

  • Le prêt a une durée de 20 ans, comprenant un différé d’amortissement de sept ans à partir de la date de signature.
  • Le remboursement se fera sur une période de treize ans avec des versements semestriels égaux et consécutifs.
  • La Guinée aura le choix entre un taux d’intérêt fixe et un taux d’intérêt variable, ce dernier ne pouvant être inférieur à 0,25% par an.
  • La commission d’engagement, payable par l’emprunteur sur le solde non décaissé du prêt, est fixée à 0,5% par an à partir de la date de signature.
  • La commission d’instruction, également de 0,5%, est payable avant le premier décaissement et au plus tard six mois après la signature si le premier versement n’est pas effectué dans ce délai.

Le conseiller Ngouamou Fabara Koné a souligné que ce projet vise à étendre l’accès aux services énergétiques aux populations urbaines et rurales. « Il contribuera au renforcement des capacités des acteurs du sous-secteur de l’électricité par le soutien institutionnel et la préparation de projets, y compris des études pour de nouvelles localités. De plus, il intègre le projet d’interconnexion Guinée-Mali à travers le poste de N’Zérékoré », a-t-il ajouté.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap