CNT : la contre-attaque de Bah Oury, Mamadou Sylla…

1 week ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Mory Condé, ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation, Bah Oury, Mamadou Sylla, photomontage Africaguinee.com Mory Condé, ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation, Bah Oury, Mamadou Sylla, photomontage Africaguinee.com

CONAKRY- Alors que la répartition des 15 sièges attribués aux partis politiques au CNT divise la classe politique, l’Inter-coalition politique (ICP) dirigée par Mamadou Sylla a décidé de contre-attaquer. Elle a saisi le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Dans leur courrier adressé mardi 23 novembre au ministre Mory Condé, les coalitions membres de l’ICP précisent qu’ils rejettent la clef de répartition des quinze places aux coalitions politiques existantes.

En effet, en début de semaine quatre coalitions avaient signé un accord de partage des quinze places réservées aux partis politiques. Ledit accord accorde la part du lion à l’ANAD de Cellou Dalein Diallo et au RPG arc-en-ciel, avec quatre (4) places chacun. Sidya Touré et les autres partis membres du FNDC vont se partager 2 places, tout comme Dr Ousmane Kaba et sa coalition dénommée COPED. D’après ce partage, les trois places restantes ont été attribuées à la CPR de Dr. Faya Milimouno, la CORED de Mamadou Sylla et autres.

Cette répartition n’obéit pas à des critères objectifs, ont fait observer les partis membres de l’ICP dans la missive qu’ils ont adressé au ministre Mory Condé. Mamadou Sylla et son groupe estiment que la répartition doit se faire en fonction du nombre de partis à l’intérieur des coalitions et ayant participé aux élections en Guinée.

Partant de là, les coalitions membres de l’ICP ont donc décidé de faire une contreproposition. A la différence de l’accord signé lundi dernier par l’ANAD, le RPG arc-en-ciel, la COPED, et les partis membres du FNDC, l’ICP a fait une clef de répartition raisonnable, confie à Africaguinee.com Elhadj Mamadou Sylla.

« Nous avons donné 3 sièges à CORED Guinée, 3 à l’ANAD, 3 au RPG arc-en-ciel, 2 à la COPED, 2 à ADC Boc, UFR et Alliés 1, CPR 1. Nous avons été raisonnable. Nous pensons que c’est jouable. On a transmis le document à qui de droit », précise le président de l’ICP.

Avec cette cacophonie autour de la répartition des quinze places, l’arbitrage du ministre Mory Condé sera sans doute inévitable.

A suivre…

Africaguinee.com

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap