Circulation routière : un accident mortel s’est produit cet après-midi à la sortie de Coyah vers Kindia

1 week ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

C’est le commandant du groupement spécial de gendarmerie routière de Conakry qui nous rapporte la nouvelle. Depuis l’hôpital préfectoral de Coyah où il se trouve en ce moment même, au chevet des blessés, le lieutenant-colonel Michel Koly Sovogui, annonce un bilan de deux morts (des nourrices) et 19 blessés.

Le drame s’est produit aux alentours de 14 heures, pendant que la visibilité était parfaite. Il a mis en cause deux véhicules, un camion non identifié et un minibus Toyota RC 5910 V de transport en commun avec des passagers, se rendant à Nzérékoré.

D’après le lieutenant-colonel Michel Koly Sovogui, peu après le pont KK, à la remontée vers l’ancien barrage, le minibus a entrepris de dépasser le camion que les agents de constat n’ont pas trouvé sur les lieux.  C’est à la fin de cette manœuvre que le minibus, en se rabattant sur sa droite, a roulé sur un dénivelé en bordure de la chaussée qui s’est affaissé et l’a déséquilibré. Sous l’effet du poids, il a basculé dans le ravin profond d’une cinquantaine de mètres en faisant des tonneaux jusqu’au fond, en bordure du cours d’eau. D’où ce lourd bilan de deux morts, 19 blessés graves dont le chauffeur et des dégâts matériels importants.

Les victimes mortelles sont deux femmes nourrices, dont les enfants de six mois et trois ans, ont miraculeusement survécu. A noter que l’une des deux femmes se rendait au village pour des funérailles la concernant, elle et son mari. Le couple venait de perdre, l’un son père, l’autre sa mère. Sa mort tragique vient s’ajouter aux deux premiers deuils qui ont frappé sa famille.

Cet accident vient relancer la problématique de la circulation routière qui reste une actualité de tous les jours, surtout en rase campagne. La gendarmerie routière en profite pour inviter tous les usagers à rester prudents dans la conduite de leurs engins et à respecter les règles du code de la route.

Le commandant du groupement spécial de Conakry de conclure en rappelant que le contrôle routier itinérant et inopiné en rase campagne, commencera effectivement le 1er décembre prochain.

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap