Cherté de la vie : le grand imam de Conakry interpelle les commerçants et dirigeants

1 week ago 14

Les fidèles musulmans de Guinée ont célébré ce mardi 20 juillet 2021 la fête de Tabaski. Au centre islamique de Donka, dans la commune de Dixinn, c’est le premier imam de Conakry qui a dirigé la prière, a-t-on constaté sur place.

Dans son sermon livré à cette occasion, El hadj Mamadou Saliou Camara a véhiculé le message de paix et de cohésion sociale avant d’aborder l’importance de la fête de Tabaski dans la culture musulmane.

Le guide religieux a, en outre, abordé dans son sermon les droits et devoirs des citoyens.  « Mes frères et sœurs guinéens, ayons peur de Dieu. Certains ne respectent plus les droits des autres. Pourtant, chacun a des droits et des devoirs envers son prochain. Aujourd’hui, les citoyens ne demandent que leurs droits en ignorant totalement leurs devoirs », a-t-il rappelé.

Par ailleurs dans son sermon du jour, le grand imam de Conakry a évoqué la cherté de la vie. Sur la question, il a interpellé non seulement les commerçants mais aussi les dirigeants.  « Les commerçants ne comptent que sur leurs intérêts. Ils n’ont aucune pitié pour leurs concitoyens. Dieu a dit : ‘’le commerçant qui vend ses marchandises à un prix raisonnable, qu’il (Dieu) le récompensera. Par contre, il a aussi dit : ‘’celui qui cache sa marchandise pour provoquer la rareté pour mieux la revendre chère cherté, qu’il (Dieu) maudit ce commerçant. C’est le lieu d’interpeller nos dirigeants. Si elles augmentent le dédouanement, c’est le dernier consommateur qui supportera les frais. Le commerçant ne va jamais perdre… », a-t-il martelé.

Lire vidéo:

Correspondant à Conakry, Guinée

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap