Chérif Bah, Gaoual, Cellou Baldé "ouverts" au dialogue : Bah Oury réagit...

1 week ago 27

CONAKRY- Dans une note conjointe publiée mercredi 02 juin, trois hauts dirigeants de l'UFDG (Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé), détenus depuis plusieurs mois à la maison centrale, ont affiché leur ouverture au dialogue. Une position qui tranche avec celle exprimée jusque-là par la Direction nationale de l'UFDG qui dit ne pas être concernée par ce "panier à crabes".

Ces figures de l'opposition ont déclaré qu'il est "fondamental d’œuvrer pour amorcer le processus d’apaisement par le dialogue et la concertation dans le souci de renforcer l'unité nationale et la cohésion sociale". 

Alors que  l'UFDG a "recadré" ses cadres les rappelant que la position du parti par rapport au dialogue, relève exclusivement de la direction nationale, Bah Oury, interrogé ce jeudi 3 juin 2021, a salué l'initiative de ces trois prisonniers.

"Je dois dire que je salue l’initiative et je considère que ça vient bien à propos. Parce que ça permet de montrer qu’il y a une nécessité objective pour la Guinée d’aller dans le sens d’un véritable dialogue inclusif, constructif, responsable pour passer en revue les causes réelles des crises que nous connaissons en vue d’avoir des sorties de crises solides et efficaces. La question des détenus est un des points.

Lire aussi-Dialogue : L'UFDG "recadre" Gaoual, Chérif Bah et Cellou Baldé...

Il y en a d’autres également, mais je pense que d’ores et déjà, ceux qui sont incarcérés et qui le vive difficilement, sont mieux à même de montrer les dynamiques permettant aussi bien de résoudre la question des personnes en détention, que de résoudre les autres problèmes. C’est une nécessité objective. Je salue l’initiative et les encourage", a réagi Bah Oury dans un entretien accordé Africaguinee.com.

A suivre…

Bah Boubacar Loudah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 113

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap