Cdt Alya Cas-marrant porté disparu : La justice, saisie !

4 days ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le commandant Alya Cas-marrant est une figure incontournable du putsch du 5 septembre 2021, ayant délogé l’ex-Prési Alpha Grimpeur de sa tanière. Jeune bidasse des Forces spéciales, unité d’élite de l’armée, artisan du putsch, Alya s’est retrouvé subitement avec des ennuis après quelques semaines du coup de force. 

Tout d’abord, le Cdt Cas-marrant avait été accusé de vol de bijoux, d’ordinateurs et de devises contenues dans le coffre-fort du Grimpeur lors du coup d’éclat, avec cinq autres co-accusés. C’était en novembre 2021. Les six frères d’arme ont été embastillés à l’Hôtel cinq étoiles de Coronthie, avant d’être mis en libéré «discrètement», en avril dernier. Alya Cas-marrant, lui, a été muté à Guéckédou, en Guinée-Forestière. Une façon de l’éloigner de la capitale guinée-haine. L’acte a été perçu comme un règlement de compte entre bidasses. 

En juin dernier à Guéckédou, en compagnie de sa douce-moitié, l’ex-chargé des opérations du Groupement des Forces spéciales, a été de nouveau arrêté, par des bidasses, pour une destination inconnue. Depuis, sa détention est restée secrète, d’où l’inquiétude grandissante de son avocat.

Moult tractations, sollicitations et démarches de la part de sa famille et de son avocat ont été engagées. En vain ! Me Sidiki Bérété, l’avocat du Cdt Alya Cas-marrant, sans nouvelle de lui, a déposé une plainte contre X  le 21 septembre à la Cour d’Appel de Cona-crime. En clair, c’est le Parquet de la juridiction qui a été saisi pour élucider sur les faits présumés « d’enlèvement et séquestration ». «Nous avons décidé de porter plainte contre X sur le fondement des articles 303 et 304 du Code pénal guinéen pour enlèvement et séquestration. Le fait de priver quelqu’un de sa liberté sans que cela ne soit l’ordre de la loi ni le présenter à une autorité habilitée, constitue une séquestration», explique l’avocat sans vinaigrette, ce 22 septembre sur FIM FM.

Me Sidiki Bérété espère, à l’issue de sa requête, connaître où est détenu, par qui et pourquoi, son client. «Comme la justice est la boussole, nous croyons que le Parquet général sera à la hauteur de ses ambitions pour diligenter et mener une enquête approfondie dans ce sens». Qui vieillira verra !

Yaya Doumbouya

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap