CAN 2023 : les Eléphants vers un troisième sacre

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

La CAN des surprises, comme on l’appelle, sera-t-elle ivoirienne ? L’hypothèse est plus que jamais probable. Parce qu’on ne voit pas ce qui pourrait arrêter des Eléphants aussi miraculeux. Littéralement revenus d’outre-tombe après le naufrage du 22 janvier dernier face à la Guinée Equatoriale (4-1) et ne s’étant qualifiés pour les huitièmes de finale qu’en tant que 4ème et dernier meilleur troisième, les hommes d’Emerse Faé ont su rebondir. Mieux, face au Sénégal, tenant du titre qui venait de surclasser son groupe de la mort, en battant tous ses adversaires, la Côte d’Ivoire a provoqué une véritable sensation. Parce qu’avec le nouveau coach appelé à la rescousse, l’équipe ivoirienne a su émerger de son humiliant parcours du premier tour et se forger une force mentale qui est partie pour la conduire au sommet du continent. La déception des supporters et le dépit du peuple ivoirien, les joueurs et l’encadrement technique les ont intégrés et en ont positivement fait leur source de motivation. Et c’est ce qui les rends invincibles dans cette CAN qui semble taillée pour eux. D’autant qu’elle a lieu sur le sol ivoirien et qu’en conséquence, l’apport du public est un autre atout qui les prédispose à la victoire ultime.

Outre les victimes de la guerre dans l’est de la RD Congo auxquelles ils auraient sans doute dédié leur qualification en finale, les Léopards avaient aussi à cœur de prendre leur revanche sur l’équipe ivoirienne qui les avait éliminés au même stade de la compétition, en 2015, en Guinée Equatoriale. Mais une nouvelle fois, l’adversaire était un cran au-dessus. Portée par un stade d’Edimpé archi-comble et résolue à ne pas s’arrêter à un match du sacre, les Eléphants ivoiriens n’ont pas souffert pour l’emporter. Parce qu’en face, les Congolais moins inspirés qu’ils ne l’ont été face au Syli national, le vendredi dernier, n’ont pas été globalement menaçants. C’est ainsi que la Côte d’Ivoire se qualifie tout tranquillement en finale, pour affronter le dimanche prochain, les Super Eagles du Nigeria qui ont écarté les Bafana Bafana d’Afrique du sud.

A priori, dans cette rencontre, les Nigérians dont le collectif est plus rodé partent favoris. Mais dans cette CAN-ci, les pronostics ne valent pas grand-chose. Et quand il s’agit de la Côte d’Ivoire, certaines logiques analytiques fonctionnent encore moins. Emerse Faé et ses poulains carburant davantage à l’instinct et jouant plus avec le cœur qu’avec les pieds. Le parcours déjà réalisé par l’équipe était plus improbable que celui qui la sépare du trophée. Ce n’est pas maintenant qu’ils sont en finale qu’ils laisseront la coupe leur filer entre les doigts. Qui plus est sur le sol de la Côte d’Ivoire. Les déconvenues du début du tournoi étant rangées aux oubliettes, c’est une équipe réconciliée avec les siens et gonflée à bloc par le soutien unanime que lui apportent ces derniers, qui fera face au Nigéria le dimanche prochain. Autant dire qu’elle puisera dans les ultimes ressources physiques et mentales qui lui restent pour offrir le troisième sacre du genre au pays-hôte du tournoi. Pour les Eléphants, ce sera d’autant plus facile que pour eux, la CAN 2023 est synonyme de miracle. La bonne étoile sera de nouveau au rendez-vous, pour récompenser une organisation plutôt réussie de la part d’Alassane Ouattara et des Ivoiriens tout entiers !

Boubacar Sanso Barry   

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap