Boké : l'ONG C-DEV autonomise 6 groupements féminins à Kolaboungni.

2 months ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

      C'est dans le cadre de l'exécution du « projet d'accès sécurisé des femmes aux ressources foncières et financières » dans la zone impactée par la Société Minière de Boké ''SMB'' que l'ONG C-DEV a poursuivi ses activités ce jeudi dans la commune rurale de Kolaboungny.Une initiative qui s'inscrit dans l'exécution des plans d'actions de la structure.Nentebou Barry, responsable de ladite ONG s'est prospèret de la réussite de l'activité avant de valider les grandes lignes de la rencontre. les travaux menés,pour savoir se qui à marcher et se qui n'a pas marcher par rapport aux engagements pris lors des réunions de concertation précédentes.»

   Consciente du défis imposés des femmes des zones minières font face, la présidente de l'ONG C-DEV trouve opportune cette phase d'évaluation et proposition du projet qui a été réalisée près de six mois.« Nous sommes au mois des femmes,c 'est une manière pour nous de participer à l'évolution des droits des femmes.Vous savez nous sommes au mois de mars qui est le mois de la femme donc c'est une manière pour nous de participer à la promotion des droits de la femme qui est différent de la danse et de la mamaya.Et pour faire le bilan,savoir si le plan d'action qu'on a élaboré,il y'a de cela plus de six a été pris en compte dans les outils de planification des sociétés minières et des autorités locales,connaître les points faibles et trouver des solutions aux problèmes donc c'est une suite logique des activités menées dans le cadre de l'émancipation et de l'autonomisation des femmes des zones impactées par les sociétés minières », a expliqué Nentebou Barry.

Pour le Directeur Préfecture des Mines de Boké, cette initiative mérite d'être fermée et pérennisée afin de réduire la pauvreté des femmes dans sa juridiction." Nous constatons que les choses se passent dans les énormes conformément au code minier qui recommande à ceux que les communautés bénéficier des retombés des sociétés qui habitent leurs localités.» at-il déclaré.


En ce qui concerne les propriétaires terriens,la loi les permet de vendre bailler et même prêter aider ces femmes à avoir des terres est une bonne choses.Et c'est une occasion pour nous de dire que les sociétés qui sont là s'aquuittent de leurs droits en fonction des textes de loi mais nous faisons toujours des plaidoyers auprès d'eux pour qu'ils puissent faire plus pour ces communautés

La Rédaction de Guinée

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap