Bogola Haba sur la manif du 25 novembre : « Nous réclamerons par tous les moyens légaux notre victoire »

1 week ago 14

L’UFDG et l’ANAD continuent de réclamer la victoire de leur candidat, La Petite Cellule Dalein Diallo, au scrutin du 18 octobre dernier. Malgré les arrestations dans leurs rangs, ces entités ne comptent pas lâcher du lest. Au contraire, elles entendent accentuer la pression sur le pouvoir pour l’amener à reconnaître ‘’la victoire du président de l’UFDG’’. Elles protestent également contre les tueries et les autres exactions enregistrées pendant les violences post-électorales.

C’est dans cette optique que l’UFDG et l’ANAD appellent leurs militants et sympathisants à descendre dans les rues sur l’étendue du trottoir national, le 25 novembre prochain : « Nous avons demandé une trêve pour que le peuple de Guinée puisse comprendre que nous sommes d’abord pacifiques. Mais nous réclamerons par tous les moyens légaux notre victoire dans les urnes. Nous avons donc appelé les populations à confirmer ce qu’ils ont fait le 18 octobre. C’est-à-dire s’ils ont bien voté pour El Hadj Cellou, le 18 octobre, nous demandons qu’ils expriment à la face du monde que Cellou Dalein est le Président élu. C’est le but de notre manifestation » déclare Kéamou Bogola Haba, membre de l’ANAD.

Il indique que la marche du 25 novembre vise également à mettre la pression sur l’Alphagouvernance pour obtenir la libération des responsables et militants interpellées avant, pendant et après les manifestations : « Nous voulons aussi démontrer que ce qu’ils font à nos prisonniers notamment dans des lieux non conventionnels, non connus n’est pas normal. Nous demandons leur libération ».

Mais il est fort probable que le pouvoir empêche cette manifestation. L’Axe Hamdallaye-Kagbélin est toujours inondé de flics, pandores et bidasses. Des hommes en tenues, armes à la main, sont postés dans tous les points stratégiques le long de la route Leprince et la réquisition de l’armée est toujours en vigueur.

Pour Bogola Haba, cela n’empêche pas l’opposition d’organiser sa marche pacifique : « Nous avons dit que c’est la non-violence. Nous avons fait une campagne non violente. Nous avons appelé à marcher pacifiquement, nous demandons aux forces de défense et de sécurité de sécuriser la marche parce que notre objectif c’est zéro mort, zéro blessé. Cellou Dalein a mobilisé des millions de personnes en Guinée, il n’y a pas eu de morts. Il est possible d’organiser une marche pacifique pour démontrer que c’est lui qui a gagné. Nous allons prendre toutes les dispositions nécessaires pour la réussite de notre marche. Nous voulons que les forces de l’ordre nous accompagnent ».

Yacine Diallo

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap