Banques et assurances : l’APB et la FESABAG signent la nouvelle Convention collective

1 week ago 13

L’Association Professionnelle des Banques (APB) et la Fédération Syndicale des banques et assurances de Guinée (FESABAG) ont signé, ce vendredi 09 juillet 2021, leur convention collective en présence du gouverneur de la Banque Centrale, des deux vice-gouverneurs et de l’Inspecteur général du Travail et des lois sociales. Ce protocole d’entente qui comporte 17 pages et une trentaine d’articles engage les parties signataires et pourrait être dénoncé 5 ans après sa signature. Il est le fruit des « longues discussions constructives » pour le renouvellement de la Convention collective des Banques en République de Guinée entre les membres des commissions de dialogue des deux parties.

A l’occasion de la signature de ce protocole d’accord, l’Inspecteur général du Travail et des lois sociales a indiqué, d’entrée, que “la convention collective est le symbole d’un dialogue social constructif et est aussi le résultat des négociations entre les différentes parties. Nous, autorité de l’administration du travail, on se réjouit de ce dénouement heureux”.

Dr Alya Camara a ensuite passé en revue l’ensemble des articles novateurs de la nouvelle convention. Selon lui, l’article 3 qui concerne  la “dénonciation et révision de la convention” rapporte que “Cette convention pourra être dénoncée par l’une ou l’autre  partie au plutôt cinq ans après sa date de signature (2021, ndlr). Elle pourra être dénoncée en tout ou partie en toute époque par l’une des parties contractantes moyennant un préavis de 3 mois signifié à l’autre partie par lettre recommandée avec accusé de réception dont copie sera adressée à l’Inspection générale du travail (…). La partie qui prendra l’initiative de la dénonciation devra accompagner sa lettre d’un nouveau projet de convention sur les points mis en cause afin que les pourparlers puissent démarrer sans retard et dans un délai qui n’excédera pas trois mois après réception de la lettre recommandée qui la motive. (…)”

Poursuivant, il a souligné que l’article 4 qui parle des “avantages acquis”, stipule que “la présente convention ne peut en aucun cas entrainer la réduction des avantages de toute nature individuels ou collectifs acquis antérieurement à sa signature”.

Dans la nouvelle convention mentionne l’Inspecteur général du Travail et des Lois sociales, il y a eu l’amélioration de l’indemnité de départ à la retraite qui “peut aller jusqu’à 30ans.” A ceci, s’ajoute à partir de 2021, l’instauration d’un quatorzième mois dans le secteur bancaire  qui est payable en décembre de chaque année.

A gauche Dr Fondjo de l’APB

Pour sa part, Dr Fondjo Guy Laurent a salué la signature de cet accord entre les différentes parties : “aujourd’hui est un jour important parce que nous avons décidé en 2020 de revoir de façon profonde la convention collective qui régit les relations entre les employeurs et les employés du secteur bancaire. Nous avons décidé de travailler en profondeur et de façon minutieuse pour préserver les intérêts de toute la profession et de toutes les parties prenantes à savoir les employés, les actionnaires et l’Etat ».

« Je suis heureux de savoir aujourd’hui que sous l’égide du gouverneur de la Banque Centrale et grâce à l’esprit de convivialité qui anime les responsables de la Fesabag et de l’APB, nous avons réussi à inscrire notre nom dans l’histoire en révisant de façon profonde cette convention collective qui date de 2004. Je salue l’intérêt et l’engagement que chacun des membres de la commission à apporter. Je salue les conseils sages du gouverneur et des vice-gouverneurs durant tout le processus », a-t-il affirmé.

De son côté, Abdoulaye Sow, de la Fesabag s’est dit être « un homme comblé de joie et de fierté ». Pour lui, « la Guinée écrit tous les jours une page de l’histoire que nous enfants retiendront demain.  La Fesabag vient d’écrire une page glorieuse du système bancaire guinéen. »

Dr Alya Camara & Camarade Sow de la FESABAG

Revenant sur les relations qui existent entre sa structure syndicale et l’APB, il les a qualifiées de « responsables ». A en croire le Camarade Abdoulaye Sow, les deux parties qui disposent « des cadres de haut niveau ont décidé de privilégier le dialogue dans leur nation. Tous les problèmes qui assaillent le système bancaire guinéen sont discutés autour d’une table. C’est une lourde responsabilité. Aujourd’hui, les travailleurs dans le système bancaire sont fiers dans leur âme. Nous avons substantiellement amélioré les conditions de vie des travailleurs à travers la révision de cette convention collective ».

Enfin, il a félicité et remercié tous les travailleurs du système bancaire, l’APB, les vice-gouverneurs, le gouverneur de la BCRG pour leur expertise et au président de la République, le Pr Alpha Condé, pour tout ce qu’il est en train de faire pour ce pays pour son décollage économique.

Après la signature du protocole d’accord, le Gouverneur de la BCRG, le Dr Louceny Nabé a félicité, à son tour, « l’esprit qui a prévalu tout au long de ces discussions. Après avoir entendu les différentes parties prenantes et les partenaires sociaux, la description faite par le président de l’APB et le Secrétaire général de la Fesabag, je salue leur esprit de convivialité et de compréhension. Nous sommes tous comblés par cette compréhension et par cette responsabilité dont les uns et les autres ont fait preuve pour aboutir à cet accord ».

« L’APB a compris qu’on ne peut parler de progrès économique dans l’entreprise sans promotion du monde du travail, sans prise en compte des intérêts du monde du travail. Cela se reflète concrètement dans cet accord qui vient d’être signé », note-t-il. Avant de déclarer que le secteur bancaire « doit garder la quiétude et la sérénité nécessaires pour accueillir les innovations majeures qui pointent déjà à l’horizon »

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap