Bah Oury : « Le coup d’Etat au Burkina était prévisible.»

3 months ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le coup d’Etat est en fait la sanction d’un dysfonctionnement de la gouvernance institutionnelle d’un pays. La faiblesse structurelle des contrepouvoirs civils du fait de l’utilisation excessive par les tenants du pouvoir de la violence d’Etat étouffe l’évolution démocratique.

Ainsi les armées qui ont des attitudes ambivalentes car forces répressives pour sauvegarder les intérêts du pouvoir la plus part du temps et, rarement tombeurs des régimes à bout de souffle sont les mieux organisées pour prendre les rênes du pays dans les moments de crise.

Le coup d’Etat au Burkina était prévisible. C’est une mauvaise réponse à un réel problème. Le leadership du Président Roch n’a pas convaincu pour empêcher la descente aux enfers d’un pays qui a été marqué par un pouvoir fort pendant près de trois décennies avec le Prés. Compaoré.

La crise au Sahel est la traduction de la faillite de l’Etat qui a atteint ses limites dont la caractéristique essentielle est sa nature néo-patrimoniale et prédatrice. Les crises perdureront aussi longtemps que les changements structurels de l’Etat ne seront pas amorcés.

 

La Rédaction 

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap