Bah Oury :« L'annonce par la société CBK filiale de RUSSAL de mettre au chômage technique ses 4000 travailleurs du fait des sanctions contre la Russie est un coup dur pour la Guinée. »

2 months ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

L'annonce par la société CBK filiale de RUSSAL de mettre au chômage technique ses 4000 travailleurs du fait des sanctions contre la Russie est un coup dur pour la Guinée. Victime collatérale de la crise ukrainienne, la Guinée se trouve ainsi devant un grave dilemme.


En effet, les choix stratégiques des régimes guinéens sont mis en défaut. 

La politique minière a privilégié une économie de rente extractive au détriment de la mise en place de chaînes de valeurs dans la filière bauxite-alumine-aluminium.


C'est un lourd handicap structurel. 

Des enclaves minières ont été ainsi renforcées avec une très faible intégration avec le reste de l'économie. 

Ceci dit alors que l'aluminium est devenu une matière stratégique fortement recherchée, la Guinée avec ses 2/3 de réserves mondiales de bauxite se retrouve impuissante. 

Avec la nouvelle distribution des cartes du monde, des opportunités nouvelles s'offrent pour une autre politique minière et industrielle pour la Guinée à l'horizon 2030. Tout commence maintenant.


Lire l article complet
Articles - News - SiteMap