Baadiko sur la brouille Alpha/Kassory : « Le 3e mandat a échoué dès le départ

1 week ago 17

Au lendemain de la réélection forcée du Président Alpha Condé, il a reconduit Ibrahima Kassory Fofana au poste de Premier ministre, chef du gouvernement. Ce dernier, on le rappelle, a été l’un des tout premiers proches du chef de l’Etat à dire ‘’doublement Oui’’ à la nouvelle Constitution qui a permis au locataire de Sékhoutouréya d’opérer son passage en force. Mais depuis, de l’eau a coulé sous le pont, et il n’est plus un secret que le courant ne passe pas normalement entre les deux hommes. Le Président Alpha Condé, au nom de son principe du ‘’ Gouverner autrement’’, voudrait tout gérer à son niveau, en estimant être le seul bénéficiaire du mandat du peuple de Guinée. Ce que le Premier ministre ne digérerait pas. Kassory soupçonnerait son champion de vouloir lui retirer toutes ses prérogatives. La guerre d’égo débouche donc sur une crise de confiance au sommet de l’Etat, au point que l’ancien patron du défunt GPT aurait envisagé de jeter l’éponge. Le Chef de l’Etat a alors hâté les pas, hier dimanche, pour rencontrer Kassory qui ne se rendait plus à son bureau. Une véritable crise politique, selon le député Mamadou Baadiko Bah : « Le président de la République s’est battu à mort pour avoir son 3e mandat, manifestement il ne sait pas quoi en faire. C’est ça la vérité. Aujourd’hui, la Guinée est un navire qui fait eau de toute part, ça coule de partout. Les gens en ont marre, la situation est plus qu’inquiétante. C’est inédit dans les histoires de la gouvernance du Président de la république. Il a un gouvernement qui est grillé au bout de trois mois. Il faut déjà changer et les marabouts ont commencé à travailler pour le prochain remaniement. On est dans une véritable crise politique parce qu’il y a deux gouvernements. Un super gouvernement à la présidence et un gouvernement officiel qui a totalement échoué ».

Le président du parti UFD accuse la flopée de conseillers guinéens et étrangers qui rôdent autour du Chef de l’Etat et qui se substitueraient au gouvernement en place. Il s’en prend notamment au Congolais, Augustin Matata Ponyo qui aurait élu domicile à la présidence de la république : « Nous ne sommes absolument pas opposés à ce qu’un Africain patriote, engagé, vienne nous aider…Mais monsieur Matata Ponyo est le moins qualifié qu’on puisse l’imaginer pour venir nous aider à nous gouverner…La crise est profonde, le Président ne cesse de répéter qu’on est dans un régime présidentiel. Mais il n’a qu’à faire un texte pour annuler l’effectivité du gouvernement, comme ça il est tranquille. Là, il décidera comme il voudra et gouvernera avec ses gens à la présidence. Mais actuellement le pays fonctionne avec le fardeau de deux gouvernements. Le 3e mandat a échoué avant d’avoir commencé parce qu’on ne veut pas poser les vrais problèmes ». Les Guinéens sauront bientôt si les deux hommes ont aplani leurs divergences, le PM doit normalement présenter la politique générale du gouvernement le 7 avril prochain.

Yacine Diallo

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap