Auditions des opposants à la DPJ : Ce qu’on peut attendre de la journée du vendredi

1 week ago 19

Les auditions d’opposants et autres acteurs de la société civile soupçonnés d’avoir participé aux violences post-électorales devraient se poursuivre ce vendredi 13 novembre à la Direction centrale de la police judiciaire (DPJ), dans le centre administratif et des affaires de Kaloum.

L’ancien député uninominal de Labé, Cellou Baldé, est attendu ce matin, venu directement de la ville de Karamoko Alpha mo Labé (Fouta Djalon) pour répondre à la convocation de la police.

De même que Sékou Koundouno, le chargé des stratégies et de la planification du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), jusque-là introuvable. Il faut toutefois le voir pour en avoir le cœur net.

Par ailleurs, après avoir passé la nuit du jeudi en garde à vue (le vice-président de l’UFDG Ibrahima Chérif Bah est quant à lui à la DPJ depuis mercredi), les prévenus pourraient être déférés ce vendredi devant le tribunal de Dixinn. Du moins, c’est le souhait de leurs avocats. Sauf si les officiers de police judiciaire décident à ce qu’ils passent le weekend en garde à vue. Ce qui serait mal perçu par les opposants et leurs conseils.

Diawo Labboyah

Lire L Article En Entier