Assemblée nationale : Amadou Damaro Camara brandit son bilan

2 weeks ago 20

Le 6 juillet, le bureau de l’AN (Assemblée nationale) a présenté le bilan de sa première année à son siège à Conakry. En neuf mois d’existence, Amadou Damaro Camara, le président de la neuvième législature, a déclaré que son institution a engagé plusieurs réformes structurelles importantes. Au total, 68 lois, dont 57 lois ordinaires, 7 lois organiques et 4 résolutions ont été adoptées. Le règlement intérieur a été amendé, celui administratif élaboré, ainsi qu’un règlement financier. Côté digitalisation, le bureau de l’AN se réjouit d’une liaison internet et intranet entre députés, responsables et personnel. «Tous les députés sont munis d’ordinateurs portables, leurs assistants aussi. Dans cette stratégie, nous avons entrepris une certaine mise à niveau qui est le renforcement des capacités des députés et du personnel, appuyée par nos partenaires financiers. Nous avons établi des rapports en diplomatie parlementaire avec tous les organismes parlementaires internationaux importants», indique Amadou Damaro Camara. Selon lui, les députés échangent beaucoup plus de documents via le réseau intranet et internet que de main à main. Le site web www.assemblee.gov.gn a été mis au point pour permettre à chacun d’accéder au législateur guinéen. Il regorge des textes votés, amendés, abrogés, de la sixième à la neuvième législature, ainsi que profils et parcours professionnels des députés. Amadou Damaro Camara explique que l’on peut interagir via le site avec les ministres ou les députés lors des débats parlementaires. «Nous sommes en train de voir dans quelle mesure la radio parlementaire puisse être écoutée à Yomou d’ici à 2022. Avant la fin de la mandature, nous nous proposons d’avoir une télévision parlementaire. Tous les députés ont été dotés de moyen de locomotion grâce au Président Alpha Condé. L’Assemblée nationale a commandé trois bus de luxe de 55 places chacun pour le transport du personnel», explique le président de l’Assemblée nationale.

Le projet de construction d’un nouveau siège de l’Assemblée nationale traîne depuis des années. Amadou Damaro Camara regrette que la Guinée soit l’un des rares pays qui n’a pas de siège dédié à son parlement. «Le palais du Peuple est une accommodation, ce n’est pas conçu pour être le siège de l’Assemblée nationale. On a identifié, obtenu, sécurisé un espace de 32 mille hectares. A ces jours, les sondages du terrain sont terminés et l’appel d’offre pour la réalisation a été lancé en Chine qui nous a fait ce don cette nouvelle Assemblée nationale évaluée à  40 millions de dollars», explique Amadou Damaro Camara.

Selon lui, la presse avait mis en cause la légitimité de l’Assemblée nationale issue des législatives de mars 2020, rejetées par une bonne partie de l’opposition. Amadou Damaro Camara se targue d’avoir tissé aujourd’hui «suffisamment» de relations normales avec les organisations parlementaires du monde. «Nous avons eu des visites des pays amis : l’Egypte, la Russie, la Chine, le Maroc, l’Iran, Israël, l’Arabie de saoudite, dont deux membres du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations-unies. Nous assisté aux travaux de la Francophonie parlementaire. Nous sommes aussi membres du Parlement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, entre autres», conclut Amadou Damaro Camara.

Yaya Doumbouya

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap