Arrestations des membres de l’UFDG : La rage de Me Kabélé-bélé Camara

3 weeks ago 23

L’UFDG et l’ANAD ont animé ce jeudi 12 novembre, une conférence de stress au domicile de La Petite Cellule Dalein Diallo à Dixinn. La boss du principal parti de l’opposition et ses alliés ont dénoncé la chasse aux sorcières enclenchée par l’Alphagouvernance à travers la justice contre les responsables et militants de l’UFDG. Présent à ce point de stress pour marquer son soutien à La Petite Cellule Dalein Diallo, Me Abdoul Kabélé-bélé Camara, patron du RGD, lui aussi candidat malheureux du scrutin du 18 octobre, a dénoncé ce qu’il qualifie de violation des droits et des libertés en Guinée. Il rappelle qu’il s’était opposé à l’arrestation d’Alpha Grimpeur à Pinet (Lola) en décembre 1998 : «Je me suis levé hier contre une forme de violation flagrante des droits et des libertés quand il a été question d’arrêter une personne à Pinet, pour soi-disant, un coup d’Etat. J’ai dit non à la violation des principes élémentaires de la légalité. Aujourd’hui, nous sommes face à ce qu’on appelle violation flagrante des droits et des libertés. Je ne peux pas rester indifférent, c’est pourquoi je suis aux côtés de mon frère, de son parti et des partis alliés qui l’ont soutenu durant ce processus électoral. Je suis là pour dire que le pays ne doit pas évoluer de cette manière». Me Kabélé-bélé estime que les agissements du pouvoir mène le pays tout doit vers le précipice : «Nous travaillons aujourd’hui pour que demain la Guinée soit un havre de paix. Mais ce n’est pas dans la peur, dans la tyrannie, dans le despotisme que l’on peut faire évoluer un pays. Aujourd’hui, nous sommes convaincus que si la ligne de conduite du gouvernement ne change pas, c’est le gouvernement lui-même qui va provoquer sa propre chute, parce qu’à force de taper sur le peuple, celui-ci finit par se réveiller et se retourner contre les oppresseurs». A bon entendeur, chaut !

Yacine Diallo

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap