Après son expulsion hier du procès, Me Pépé Koulémou rectifie le tir : « je n’ai jamais parlé de récuser le président du tribunal»

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Maitre Pépé Koulémou fait partie des avocats de la défense de l’ancien Président de la transition de 2009, le capitaine Moussa Dadis Camara. Hier à la barre, il a été sommé de vider la salle par Ibrahima Sory 2 Tounkara, président du tribunal criminel de Dixinn, qui a la charge de conduire des débats dans le procès du 28 septembre, ouvert il y a près de 4 mois. 

Tout est parti du mot « injurier » dont son client Dadis Camara, selon lui,  aurait été victime de la part des avocats de la défense de Toumba Diakité, pendant l’interrogatoire. Se montrant mordicus sur cette expression, il a insisté à plusieurs reprises avant d’être mis en garde à deux reprises et que l’expulsion s’en est suivie.

Ce mercredi dans l’émission « Mirador » de Fim FM, l’ancien député a répondu à ceux qui auraient modifié ses propos quant à la soit-disant expulsion du président du tribunal qu’il aurait prononcé hier avoir avoir quitté la salle. 

« Ceux qui sont en train de développer cela le font pour eux. Moi je n’ai jamais dit ça. Moi j’ai plutôt dit que le président du tribunal a la police de l’audience. Par conséquent, il a la direction des débats. Nous aussi, nos clients ont également le droit de le requiser au moment opportun. L’incident qui s’est passé hier ne m’amène pas à le recuser et je pense que tout a été déjà réglé. Il n’y a donc pas de conflit entre le tribunal et moi. Nous devons un respect au tribunal en tant que professionnel», a confié Me Pépé Koulemou.  

Au nom des avocats du capitaine Moussa Dadis Camara, Me Pépé a laissé entendre  » n’avoir ni le pouvoir ni la capacité d’empêcher le tribunal d’accomplir sa mission. Nous devons plutôt user de tous nos moyens intellectuels, juridiques à l’effet de participer à la protection de la vérité. Nous n’avons jamais irrité une stratégie d’insistance mais plutôt soumis des demandes au tribunal ». 

Pour clairement prouver que cet incident a été réglé depuis, Me Pépé a enfin annoncé la reprise des débats sur la suite des questions, aujourd’hui même au tribunal de Dixinn, délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry. 

Sâa Robert Koundouno

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap