Aly Touré sur l’affaire Air Guinée : « il y a matière à faire des investigations supplémentaires »

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

A la faveur d’une conférence qu’il a tenue ce 9 novembre 2022 à la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF), le procureur spécial, Aly Touré,

s’est prononcé sur le dossier Air Guinée.

Il a fait savoir que cette affaire mérite des investigations supplémentaires : « Lorsque le parquet reçoit une procédure, il a la possibilité d’orienter soit en information, soit en citation directe ou bien en flagrant délit et même classer sans suite. Nous avons cette opportunité. Nous avons analysé l’affaire Air Guinée. Suite au rapport que nous avons reçu, nous avons constaté qu’il y a matière à faire des investigations supplémentaires. C’est ce qui a prévalu la saisine de la chambre de l’instruction par réquisitoire introductif  que nous avons envoyé au niveau du président de la CRIEF. Depuis cette date, la chambre de l’instruction est en train de travailler. »

Le procureur spécial près la CRIEF a rappelé que les personnes concernées par ce dossier ont été convoquées, mais seulement les deux, en l’occurrence Mamadou Sylla et Cheick Ahmadou Camara ont répond à leur convocation : « Les personnes nommément désignées par le réquisitoire introductif ont été convoquées, certaines ont été inculpées. Les juges ont déterminé leur statut pénal. Je veux parler de M. Mamadou Sylla qui a été poursuivi au même titre que M. Cellou Dalein Diallo et M. Cheick Ahmadou Camara. À date, M. Mamadou Sylla a comparu devant la chambre de l’instruction. Il a été formellement inculpé et placé sous contrôle judiciaire. »

S’agissant de la 3e personne impliquée dans la vente du boeing 727 de la compagnie Air Guinée, en l’occurrence Cellou Dalein Diallo, Aly Touré rappelle que plusieurs convocations ont été envoyées l’ancien ministre des Transports : « Plusieurs convocations ont été décernées à l’encontre de M. Cellou Dalein Diallo. D’abord, il  des difficultés pour localiser son domicile, finalement on l’a localisé. Et lorsque son domicile a été localisé, les juges de la chambre de l’instruction ont déjà envoyé deux convocations à son adresse. Les convocations ont été servies à domicile. Malheureusement les personnes qui sont dans ce domicile ont refusé catégoriquement de prendre les convocations. Et puisque la loi permet à l’officier de servir une convocation au niveau du conseil de quartier ou de la mairie en fonction des situations, l’huissier a cru bon donc de venir devant le président du conseil de quartier de Kaporo rails où réside actuellement M. Cellou Dalein Diallo, pour servir les convocations. »

À date, souligne Aly Touré, le parquet attend la chambre de l’instruction : « Nous sommes accrochés aux lèvres de la chambre de l’instruction qui va nous dicter les prochaines étapes de la progression de cette procédure ».

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap