Alpha Condé en résidence surveillée : Le président de l’UDG n’exclue pas de le rencontrer dès que l’occasion se présente

5 months ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Dans les propos relayés sur sa page Facebook officielle, l’ancien chef de file de l’opposition parlementaire, président de l’UDG et de la CORED, Elh.Mamadou Sylla salue l’allègement des conditions de détention de l’ancien Président Alpha Condé. Pour cet opposant, cet acte est synonyme d’une libération pour le leader du RPG. « Pour moi c’est sa liberté qu’il a recouvrée. Parce que personne ne savait où il se trouvait. Il était coupé de tous les contacts, personne n’avait accès à lui. Nous avons suivi le porte-parole du gouvernement qui a dit que l’ancien président est désormais libre d’accorder l’audience à qui il veut. Et j’ai appris qu’il a déjà commencé à recevoir des visites. Ça c’est un grand pas. J’ai appris aussi qu’il ne veut pas rencontrer ses proches collaborateurs politiques. Une décision que je trouve salutaire. Il doit pour le moment se méfier des politiques afin qu’il puisse se stabiliser, vu son âge et le coup qu’il a reçu, il a vraiment intérêt de se reposer. Donc je trouve que ce n’est pas opportun de parler politique » écrit le président de l’UDG.

A la question de savoir s’il allait lui rendre visite un jour, Elh.Mamadou Sylla répond « Quand l’occasion se présente, j’irais le rendre visite. Vous savez en Guinée, souvent il peut avoir des problèmes entre nous, mais quand quelqu’un se trouve dans un état de détresse, nous sommes solidaires. Comme dit un l’adage : on ne tire pas sur une ambulance.  Les Guinéens sont très tolérants et sympathiques. Certains ont déclaré déjà leur pardon. Vous avez entendu mon jeune frère Foniké Menguè qui a affirmé dès sa sortie de prison qu’il pardonnait le président Alpha Condé, et même l’actuel porte-parole du gouvernement qui a été prisonnier politique du régime d’Alpha et aujourd’hui membre du gouvernement a avoué ce mercredi dans un média qu’il a pardonne. C’est Dieu qui est puissant. Il peut te grandir aujourd’hui et demain il te réduit à ta plus petite expression, vice-versa » ajoute Mamadou Sylla.

MLT, guineetimes.com 

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap