Aliou Bah: « quelques plaisantins qui s’agitaient ne le faisaient que pour donner l’impression d’être importants…»

1 month ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE
Aliou BAH Président du MoDEL

Lorsqu’un gouvernement ne sert que pour le decor et l’exécution de décisions prises à son insu, son changement ou son maintien devient juste un buzz de diversion. En effet, ce n’est un mystère pour personne que depuis l’avènement du CNRD, les nominations aux postes ministériels obéissent au besoin de déroulement d’un agenda qui est loin d’être le retour à l’ordre constitutionnel.


En dehors de quelques départements techniques dont les ministres ont le mérite d’avoir initié des réformes salutaires, toutes les décisions importantes prises par les autorités de la transition l’ont été dans un cadre obscur (le véritable centre de décisions). Et cela pour des objectifs de règlements de comptes politiques, d’enrichissement personnel et de confiscation du pouvoir.


Pour ne citer que quelques-unes, les opérations de récupération de biens de l’État, la mise en place de la CRIEF, la rebaptisation de l’aéroport Gbessia et ses corollaires negationnistes, l’accord “dynamique” avec la CEDEAO, le simulacre de dialogue polico social, les restrictions des droits et libertés des citoyens…


Les quelques plaisantins qui s’agitaient dans le gouvernement ne le faisaient que pour donner l’impression d’être importants en faisant de l’animation publique. Sinon même les conditions de leur nomination démontrent suffisamment leur petitesse. C’est pourquoi les véritables décideurs du CNRD en faisaient des jouets et des vuvuzelas.


Dans une logique de trouver un bouc émissaire (effet fusible), de susciter l’appétit des gourmands politiques, de gagner du temps à travers la diversion pour acter le glissement du calendrier de la transition et le non-respect des engagements pris, le CNRD veut se donner un nouveau souffle pour appuyer sur l’accélérateur de son agenda de confiscation du pouvoir.


C’est pourquoi ses décideurs auront des difficultés à travailler avec des personnes qui ont du leadership et de la bonne réputation. Il leur faut toujours nommer des petites gens qui se mettront à leur dévotion comme cela a été le cas depuis le début de la transition.


Aliou BAH


MoDeL

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap