Aliou Bah à Macron: « je viens d’un pays…qui vient de se débarrasser de quelqu’un qui voulait mourir au pouvoir »

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

La 28ème édition du sommet Afrique-France a été marquée par la prise de parole d’Aliou Bah. Le leader du parti MoDel (Mouvement démocratique libéral) a interpelé le président Macron sur les ambiguïtés de Paris vis a vis des troisièmes mandats présidentiels dans les pays francophones d’Afrique.

« Je ne vous demande pas vous occuper de nos dictateurs. Nous le faisons et continuerons de le faire. Moi je viens d’un pays, la République de Guinée, qui vient de se débarrasser de quelqu’un qui voulait mourir au pouvoir », dit Aliou Bah.

Il appelle Macron à ne pas « collaborer et considérer comme étant un interlocuteur quelqu’un qui utilise des manières subversives, les tripatouillages constitutionnels pour rester au pouvoir, n’en faites pas un partenaire ».

Selon lui, « aussi longtemps qu’on va continuer à traiter cette question au cas par cas, on ne s’en sortira pas ».

Qu’a répondu Macron ?

Sur la question du 3ème mandat, le chef d’Etat français interpelle directement le représentant de la Guinée.

« Le 3e mandat dans votre pays, je l’avais condamné avant, au moment et après des élections. Je l’avais condamné publiquement dans toutes mes déclarations », dit-il.

Et d’ajouter : « qu’est-ce je pouvais faire d’autre ? Nous ne pouvions pas faire d’intervention ou d’ingérence. On a réduit beaucoup la coopération gouvernement-gouvernement pour la remettre vers des ONG, des associations et autres. Sur le coup d’État, on a soutenu la position de la CEDEAO ».

Mosaiqueguinee.com avec RFI et BBC

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap