Albayrak tente de rassurer : « Nous n’avons pas de prise de décision concernant un licenciement ou une fermeture »

1 week ago 16

Les travailleurs de l’entreprise Albayrak Transport observent un débrayage depuis ce lundi 31 mai 2021. Entre autres points de leur revendication, exiger de l’État le paiement de 19 mois de subvention en vue de sauver leurs emplois.

Dans une interview exclusive accordée à Guineenews, la directrice de la Communication d’Albayrak est revenue sur la situation en ces termes :

« Ce matin, quand nous sommes arrivés, nous avons constaté qu’il y avait un mouvement et que les bus n’étaient pas sortis. C’est une situation dont on n’a pas été informé auparavant. Mais le Syndicat a décidé d’arrêter. C’est le droit syndical. Nous sommes à l’écoute de tout le monde. Et nous espérons gérer cette situation le plus rapidement possible pour que les bus puissent circuler et le Guinéen le plus démuni puisse monter dans le bus« , dit-elle.

Abordant la revendication relative au licenciement éventuel des travailleurs, Mme Canan Sahbaz a rappelé que ceci n’est pas envisagé par l’entreprise dont elle porte la voix de la direction générale.

« Albayrak n’a pas de prise de décision concernant un licenciement ou une fermeture. Nous continuerons à travailler tant que nos employés travaillent« , a-t-elle rassuré.

Selon notre interlocutrice, sa société a un contrat de 50 bus avec l’État. Par contre, Albayrak, aux dires de Canan Sahbaz, a remis à niveau 10 bus pour en avoir plus. Ce qui fait un total de 60 bus. Aujourd’hui, malheureusement, il n’y a que la moitié qui soit disponible sur le parking et dans la circulation.

Aussi, elle a avoué, sans donner un temps précis, que l’entreprise ne reçoit pas de subvention de la part de l’État depuis longtemps. Faut-il rappeler que ces bus ont été offerts à la Guinée par Turquie qui en reste l’opérateur, notamment à travers la société Albayrak Transport.

À l’époque, le ministre d’État, ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, alors ministre des Transports, avait jugé ces engins d’assez vieux.

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap