Alassoyah/Forécariah : c’est parti pour la construction d’une usine de production de traverses bi-blocs

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Une usine de production de traverses bi-blocs (supports essentiels des rails) sera bientôt opérationnelle en Guinée, plus précisément à Alassoyah, relevant de la préfecture de Forécariah.


La cérémonie de pose de la première pierre de cet édifice qui sera bâti sur cinq (5) hectares s’est déroulée le samedi, 29 juin dernier, sous la présidence des chefs de cabinet des départements en charge des Mines et du Commerce qui avaient à leurs côtés des autorités préfectorales, des responsables de la société initiatrice KADIMA S.A) et d’autres invités de marque.
Selon nos informations, l’initiative vise à soutenir le méga-projet Simandou et promouvoir le contenu local. Et ladite usine sera composée de quatre (4) entités.

« Il y aura un atelier pour la fabrication des armatures en acier, une centrale à béton ainsi que deux puces de production pour la fabrication des traverses et un laboratoire pour le contrôle de la qualité. En effet, le respect strict d’un plan assurance qualité conforme aux normes européennes assure que chaque traverse fabriqué ici est synonyme de qualité, de fiabilité et durabilité prêt à souvenir l’autonomie industrielle de la Guinée dans les infrastructures ferroviaires pour longtemps », dira Sébastian Thomas, administrateur délégué ITB TRADETECH.


Pour le Directeur général de KADIMAR S.A, Amadou Oury Bah, la Guinée est en retard sur le plan ferroviaire, d’où selon lui, leur engagement.
« Nous avons jugé nécessaire d’envoyer une unité de production de traverses pour qu’on puisse fabriquer les traverses ici qui ne sont qu’en matières premières (sable, béton et le ciment)… »


Grâce à cette unité de production, plus de 2 mille emplois directs et indirects et la qualification de la main d’œuvre locale sera une priorité et de manière durable. Une opportunité qui réconforte l’autorité préfectorale de Forécariah qui s’est d’ailleurs engagée à protéger cette unité de protection dans sa juridiction.


« Je pense bien qu’on a trop entendu, mais c’est le concret qui se passe aujourd’hui sur le terrain. Je rassure cette société qui vient d’entamer ces travaux que l’accompagnement de l’autorité à tous les niveaux de Forécariah ne fera pas défaut. Parce que sa production contribuera à l’épanouissement de ma préfecture », a mentionné le préfet.

Autre nouveauté est que l’ensemble des intrants qui rentrent dans la production de ces traverses seront faits par les entreprisespartenaires. Et respect de l’environnement, de la sécurité au travail sont pris au sérieux par la tutelle de toutes les entreprises (Ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME).


« Ce qui est attendu de cette entreprise, c’est de mettre à disposition de ce pays, les mêmes qualités de travail et les mêmes résultats qu’on a ailleurs. Donc je voudrais remercier KADIMAR qui est une entreprise de droit guinéen, une entreprise qui a parfaitement compris aujourd’hui la vision et la dynamique du président de la République, le Général Mamadi Doumbouya », a martelé le chef de cabinet du département en charge du Commerce, de l’Industrie et des PME.


Même son de cloche chez le chef de cabinet du ministère des Mines et de la Géologie qui a fait savoir qu’on peut bien tester en Guinée et réussir. Et faire réussir aussi plusieurs autres guinéens.
Supports essentiels sur les rails, les traverses jouent un rôle crucial dans l’architecture de la voie ferrée. Par conséquent l’entreprise KADIMA promet de produire des traverses de qualité pour la durabilité, la fiabilité, en répondant parfaitement aux défis géographiques et climatiques de la Guinée.
Youssouf

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap