AG UFR : la gestion de Bah Oury critiquée par Tidiane Conté

2 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les 100 jours de Bah Oury à la primature ont focalisé les discussions à l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Républicaines (UFR) ce samedi, 8 juin 2024.

Pour les cadres de cette formation politique, Bah Oury n’a pas été à la hauteur des attentes.

« Il a perdu tout ce qu’on attendait de lui en tant qu’homme de droit, en tant qu’acteur majeur pour l’instauration de la démocratie dans notre pays. Bah Oury, avant la Primature, a défendu l’instauration de la démocratie dans notre pays », a déclaré Tidiane Conté, devant les militants du parti.

Il met en évidence la fermeture des médias en Guinée par le gouvernement actuel. Tidiane Conté trouve la démarche regrettable au regard du parcours politique du premier ministre Bah Oury.

« Il est vraiment regrettable que l’histoire retiendra que c’est dans un régime de transition militaire que la presse a été enterrée. Le droit à la parole, le droit d’être informé, le socle de la démocratie a été enterré dans notre pays », a déploré le responsable politique, avant d’enfoncer le clou, « Imaginez vous un seul instant qu’aujourd’hui la population guinéenne ne peut pas être informée, c’est le fait de Bah Oury parce qu’en tant que Premier ministre il aurait pu éviter ces genres de choses dans notre pays, il ne l’a pas fait », a-t-il fustigé.

Poursuivant, il s’est aussi insurgé contre ce qu’il a appelé « rabaissement » de Bah Oury face au Général Mamadi Doumbouya.

« Ce qu’il faut remarquer aussi, c’est qu’il s’est rabaissé devant le colosse du palais Mohamed V, alors qu’il n’y a pas de solution dans la petitesse. En tant qu’homme d’État, quand on veut diriger un pays, il y a des valeurs qu’on doit défendre, ce n’est pas ce qu’on a vu », a-t-il déploré.

Alhassane Fofana

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap