Affaire Gnelloy : la consignation fixée à 500 000 gnf, les débats s’ouvrent le 19 janvier

1 week ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Les Gnelloy n’ont pas encore fini avec la justice. Un procès intenté contre eux par Cellou Dalein Diallo et sa famille s’est ouvert au TPI de Kaloum, ce 12 janvier.

Ousmane Diallo alias Gnelloy et sa sœur Fatou sont inculpés dans deux procédures différentes pour « injures publiques et menaces, articles 363, 365, 366 du Code pénal ». Dans la première affaire, ils sont traduits en justice par les frères et sœurs de Cellou Dalein Diallo, en l’occurrence Mariama Kesso, Thierno Sadou, Yayé Laouratou Dalein, Thierno Diafarou et Fatoumata Binta Diallo. La seconde plainte est portée par le président de l’UFDG et la famille Diallo de feu Thierno Mamadou Dalein Diallo.

L’audience de ce mercredi a été consacrée à la fixation de la consignation. Les avocats de la partie civile ont demandé qu’elle soit à 500 000 francs guinéens. Ce à quoi là parquet ne s’est pas opposé :  » Nous trouvons raisonnable la demande « .

La défense a voulu protester, elle en a été empêchée :  » En matière pénale, quand ton client n’est pas présent tu n’as pas droit à la parole », déclare Maitre Salifou Béavogui. Me Sidiki Bérété de répliquer :  » C’est votre droit de dire que nous n’avons pas droit à la parole. Ousmane Gnelloy est en détention, c’est la faute au parquet s’il n’est pas là. Sa sœur Fatou est menacée, elle n’est pas là parce qu’elle n’est pas en sécurité. Et moi je suis son avocat, pas son garde-corps. Alors amenez les, assurez leur sécurité, nous allons parler ». Il estime que les 500 000 francs guinéens demandés par la partie civile sont très minimes :  » On dirait qu’ils sont des mendiants, c’est très peu comme frais de procédure. Les avocats de la défense se sont retirés avant la fin de l’audience.

La partie civile a également demandé 500 000gnf comme montant de la consignation pour ce qui est de la deuxième plainte. Le parquet s’est opposé, a proposé 5 millions de francs guinéens. Me Béa conteste : « Ce n’est parce Cellou Dalein est un leader politique qu’on peut penser qu’il a tout. Il ne faut pas donner l’impression à Cellou Dalein Diallo qu’en venant à la justice qu’il doit payer plus que les autres citoyens. On ne peut pas fixer, dans deux procédures similaires, des consignations différentes »

Le juge Kabinet Kéïta a fixé la consignation à 500 000 francs guinéens dans chacune des procédures : « La première audience est une audience de formalité », a-t-il martelé. Les deux prévenus étant absents, il a renvoyé l’audience au 19 janvier prochain pour l’ouverture des débats.

Outre ces deux plaintes, les Gnelloy font face à une autre portée par la famille Dalein au tribunal de première instance de Dixinn. Fatou Gnelloy, sous contrôle judiciaire dans cette affaire, fait déjà l’objet d’un mandat d’amener. Elle se serait retranchée dans son domicile à Almamya dans Kaloum. Un mandat de perquisition pourrait être délivré par le parquet de Dixinn dans les heures ou jours qui suivent.

Yacine Diallo

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap