Affaire femme rejetée à la maternité de Mamou : la sage-femme accusée condamnée

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Rahilou Traoré, sage-femme à l’hôpital régional de Mamou, est poursuivie par la justice pour ‘’atteinte à la santé de la reproduction’’ sur une parturiente.

A la barre ce mardi 16 novembre, la sage-femme a rejeté les faits portés contre elle. Elle soutient que cette nuit de sa garde, elle a assisté à 12 accouchements dont une césarienne.

« La parturiente a refusé l’assistance des sages-femmes. Sur les principes, quand une femme vient pour accoucher, nous vérifions si elle ne saigne pas, idem pour sa tension. C’est après que nous contrôlons son carnet pour faire le partogramme. La parturiente a indiqué qu’elle ne va être tripotée« , a expliqué Rahilou Traoré.

Pour sa part, Aïssatou Diallo, la parturiente soutient qu’elle a été chassée à la maternité par la sage-femme accusée.

Les témoins de la sage-femme qui sont les deux stagiaires, Oumou et Marlyatou ont confirmé les propos de la sage-femme qui révèle que la parturiente avait catégoriquement refusé d’être assistée dans la salle d’accouchement. « Elle a dit qu’elle ne va pas être tripotée« , ont-elles soutenu.

Les témoins de la parturiente, Aïssatou Bah et Fatoumata Binta, quant à elles, ont apporté un témoignage poignant et alarmant sur la manière avec laquelle la parturiente a été traitée.

 » nous étions assises à la terrasse de la maternité. C’est de là que nous avons entendu des cris dans la salle d’accouchement. Puis, nous nous sommes dirigées vers la salle pour vérifier ce qu’il y avait. La sage-femme nous a intimer l’ordre de sortir sinon qu’elle appellerait les agents de sécurité. La sage-femme a tiré la parturiente par le bras pour la sortir en disant : ordure ! » 

De son côté, le Procureur, à l’issue de ces confrontations entre les deux parties, a requis 18 mois de prison dont 9 mois assortis de sursis contre la sage-femme.

Malgré la lettre de désistement de la victime placée dans le dossier, le président du tribunal a déclaré Rahilou Traoré coupable des faits portés à son encontre et l’a condamnée à 18 mois de prison dont 6 mois fermes.

Pour rappel, dans la nuit du lundi 20 à mardi 21 septembre, Aïssatou Diallo était partie accoucher à la maternité régionale de Mamou. Mais, elle a été rejetée par la sage-femme. Le lendemain, mardi, la sage-femme a été suspendue de toutes fonctions et activités à l’hôpital régional pour ‘’faute lourde’’ jusqu’à nouvelle ordre. Puis, elle a été mise à la disposition de la direction préfectorale de la santé de Mamou.

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap