Affaire faux diplômes à l’université de Sonfonia : voici ce que pense les responsables de cette université et le MESRSI

3 weeks ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et l'innovation, et les responsables de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia-Conakry ont tenu une conférence de presse ce jeudi 9 février 2024. L'objectif de la conférence de presse étaient pour les conférenciers d'éclairer sur l'affaire des non authentiques délivrés aux étudiants par l'université Général Lansana Conté de Sonfonia. 



À qui la responsabilité dans cette affaire ? Pour répondre à cette question, le secrétaire Général du ministère de l'enseignement supérieur, la recherche scientifique et de l'innovation (MERSRI) précise :

<< C’est vraiment avec le cœur serré que nous avons constaté qu’il y a une des institutions d’enseignements supérieurs qui donneraient des mentions, parce que même-quand vous voyez les diplômes qui sont délivrés dans les visas, on cite le règlement de 2019 alors que la notation se fait sur la base du règlement de 2007, quel incohérence? Est-ce que les gens responsables pouvaient laisser passer cela ? Non ! Le diplôme c’est un document qui sanctionne la fin d’un niveau de formation. Est-ce qu’on peut laisser une telle erreur se glisser dans la vie de nos jeunes ? Non ! Vous ne détenez pas de diplômes, vous détenez, depuis quelques jours, des papiers. Si vous voulez avoir vos diplômes, je vous prie de faire un retour vers les autorités pour que dans le meilleur délai, celles-ci puissent mettre à votre disposition, des documents qui vous accompagneront durant votre vie professionnelle>>, a souligné Dr Facinet Conté.



Le recteur de l'université général Lansana Conté de Sonfonia Professeur Daniel Lamah a, de son côté, expliqué l'incohérence constaté sur ces diplômes avant de demander aux étudiants concernés à les retourner. 

« Je voudrais profiter de ce point de presse pour expliquer que l’université Général Lansana Conté de Sonfonia est jusqu’à maintenant entre deux bases de données. Une base de données qui est conforme à la réglementation de 2007 et la nouvelle base de données qui est récente et qui est conforme à la réglementation de 2019. Mais pourquoi les réglementations de 2007 ? On sait que c’est celle-là qui a géré l’université de 2005-2007, et 2007, c’est l’année à laquelle le système LMD a été mis en place en Guinée. Et en 2019, cette réglementation n’était plus en vigueur. Je suis là il y a, à peu près trois mois. Lorsque j’ai pris fonction, je me suis engagé avec mes collaborateurs pour nous rendre crédible à partir du système de gestion de la scolarité. Et donc la migration de toutes les données de l’ancienne base vers la nouvelle pour faciliter et crédibiliser de façon structurelle nos résultats et nos documents académiques. Donc le problème qui explique cette décision est l’incohérence juridique qui existe entre les visas de diplômes et les mentions portées sur les diplômes. Alors ce rappel est une question de responsabilité », a-t-il conclu



Read Entire Article
Articles - News - SiteMap