Affaire Alpha Ablogui-capitaine Findaba : la grande surprise des avocats de la défense

4 days ago 14

Mamadou Alpha Diallo, président de l’Association des blogueurs de Guinée (Ablogui) a comparu devant le juge au tribunal de première instance de Dixinn ce 8 juin 2021. Il est poursuivi pour « outrage à agent et voie de fait » par le parquet de Dixinn à la suite d’une altercation entre lui et la capitaine de police routière, Findaba Kourouma le 2 juin.

Pour une affaire de chaussures, puis de vitres teintées, l’affaire a été portée au niveau du tribunal. Ce, malgré le désistement de la plaignante. Alors qu’il avait classé l’affaire, le procureur a décidé peu après que les parties aillent en procès. C’était le 3 juin, après près de 24h de garde à vue du responsable du projet Lahidi qui analyse les promesses du président Alpha Condé depuis 2015.

A la barre, Mamadou Alpha Diallo confie avoir été interpellé à bord de sa voiture à Sonfonia par une policière. Celle-ci lui reprochait de n’avoir pas de chaussures fermées et lui aurait demandé de payer 50 mille GNF pour qu’elle lui restitue les papiers de sa voiture. Choque qu’Alpha ne voulait pas faire, parce que se disant en règle. Puisqu’il portait des sandales.

« Elle est partie remettre les papiers à sa cheffe. Quand je suis allé les trouver là-bas, on m’a dit que les vitres de ma voiture sont teintées. Ce qui n’était pas vrai. Je leur ai dit que la voiture n’est pas teintée. Elle a dit à son agent d’aller couper une partie de la teinture comme preuve. Avant même que cet agent ne revienne avec la preuve, elle a commencé à couper le reçu de la contravention. J’ai retenu un peu le carnet pour la prier de ne rien écrire avant que son agent ne revienne avec la preuve », a-t-il expliqué au juge. Il ajoute qu’une fois au commissariat, des agents l’ont roué de coups et l’ont insulté.

Quant à la capitaine Findaba Kourouma, elle dit avoir été humiliée par Alpha Diallo qui serait trop sûr de lui. Selon elle, celui-ci a tenu des discours discourtois à son égard en parlant de « bavures, d’arnaques ».

 Quand le président du tribunal lui a demandé si elle avait vu la voiture d’Alpha Diallo, elle a répondu par l’affirmative et dit avoir conseillé ce dernier de bien garer pour ne pas perturber la circulation. Mais elle n’a pas pu dire la couleur et la marque de la voiture, même si elle a confirmé que ses vitres étaient teintées.

Dans sa réquisition, le procureur a demandé la condamnation de Mamadou Alpha Diallo à six mois de prison avec sursis.

Pour le collectif des avocats de la défense, tout en plaidant non coupable, a demandé au juge-président de renvoyer le président d’Ablogui à la fin des poursuites. Car pour eux, l’infraction n’est pas constituée.

« Il est plus facile d’arrêter des citoyens pour des infractions minimes dans notre pays que des gens plus ou moins puissants. C’est ce que je retiens de ce procès. On est quand même étonnés qu’une affaire aussi simple soit traduite devant le tribunal. On a l’impression que cette affaire est traduite ici parce qu’il s’agit de M. Mamadou Alpha Diallo », a expliqué Me Halimatou Camara.

L’affaire est renvoyée au 15 juin prochain pour la délibération.

Lire vidéo:

Lire L Article En Entier
Articles - News - SiteMap