Affaire 39 milliards gnf : Paul Moussa Diawara, ex-DG de l’OGP blanchi par la Cour suprême !

1 week ago
LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

C’est un ouf de soulagement pour l’ex directeur général de l’Office Guinéen de publicité (OGP) du régime déchu, Paul Moussa Diawara, qui a été blanchi, ce mardi 14 mai 2024 par la Cour suprême de Guinée dans l’affaire de détournement de deniers publics  portant sur un montant de 39 milliards de francs guinéens (gnf) qui l’oppose au parquet spécial.

Paul Moussa Diawara et son ancien DAAF, Inza Bayo ont été condamnés au mois de juillet dernier par la cour de répression des infractions économiques  et financières (Crief) à 5 ans d’emprisonnement chacun et au paiement d’une amende de 50 millions de francs guinéens pour des faits « de détournement de deniers publics et complicité », dont le montant s’élève à 39 milliards de francs guinéens. Et au paiement d’une amende de 50 millions chacun et au remboursement de la somme 39 milliards 679 millions 27 mille 698 francs guinéens, au titre du principal et au payement de la somme de 9 milliards 479 millions 956 mille 423 francs guinéens, au titre de dommages et intérêts. Et leurs biens saisis.

Au sortir de l’audience, l’un des avocats des prévenus, Me Adam Salomon Kamano, a déclaré : « le dossier de fond a été vidé. Il vient définitivement de laver Monsieur Paul DIAWARA par rapport au fait de détournement des deniers qui lui a été reproché. Lorsque la Cour suprême est saisie d’un pourvoi de cassation, en audience de fond, elle a la possibilité de casser l’arrêt et le renvoyer devant la chambre de jugement autrement composée. La même Cour suprême a la possibilité de casser l’arrêt sans renvoi parce qu’elle estime qu’elle peut régler définitivement la question. C’est ce à quoi la cour a abouti à travers la décision qu’elle vient de rendre en faveur de M. Diawara. Aucune autre juridiction guinéenne ne sera à même de juger Paul Moussa Diawara concernant le chef d’accusation de détournement des deniers publics qui lui avait été reproché il y a 10 ans. Au-delà de son honneur, il a été rétabli dans sa dignité”.

À rappeler que c’est le 02 août dernier que Paul Moussa Diawara et Inza Bayo ont recouvré leur liberté.

Elisa Camara 

+224654957322

Obtenez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

Read Entire Article
Articles - News - SiteMap