Aéroport de Conakry : après la lettre-réponse du colonel Amara, le doute chez les membres de l’AVCB

2 weeks ago

LES CHIMPANZÉS DE BOSSOU -GUINEE

Il n’y a pas de prise de parole officielle de l’Association des Victimes du Camp Boiro (AVCB), suite à la correspondance à eux adressée par le ministre Secrétaire général de la présidence, le Colonel Amara, en réponse à un recours gracieux introduit auprès au président de la transition. Du moins pour l’instant.

Mais selon des sources bien introduites, en lieu et place d’une « mise au point », ce document suscite plutôt des doutes chez les membres de l’AVCB.

Pour rappel, dans la lettre réponse signée du ministre Secrétaire général de la République, il est dit que « la rebaptisation de l’aéroport est une décision souveraine et assumée« . Avant de marteler dans un ton ferme « qu’il plaise à toutes les associations de dépassionner le débat et de se concentrer sur l’avenir. »

Joint par Guineenews, un membre de l’AVCB confie que le document produit par le colonel Amara, au nom de la présidence de la République, suscite « beaucoup d’interrogations« . Il évoque notamment, la célérité de la réponse qui fait que notre interlocuteur se pose la question de savoir si cette lettre est réellement parvenue à son destinataire, le Colonel Mamadi Doumbouya.

« En ce moment, nous nous posons beaucoup de questions quant à la rapidité avec laquelle la réponse a été donnée« , entame notre interlocuteur. Et de dire « qu’il est important de savoir que nous avons déposé le dossier le 30 décembre et le 31, c’est à dire en moins de 24 heures, la réponse du Secrétaire général à la présidence a été écrite. »

Face à cette incertitude, sans oublier le parallélisme des formes, c’est une « repose juridique » qui serait en préparation par l’AVCB, qui, à en croire à notre source, n’entend pas se laisser faire.

Nous y reviendrons

Lire l article complet
Articles - News - SiteMap